Jean-François Cauchie

Jean-François Cauchie

Jean-François Cauchie est professeur agrégé à l'Université d'Ottawa. Détenteur d'une maîtrise et d'un doctorat en criminologie, il est sociologue de formation (baccalauréat spécialisé et maîtrise). Compte tenu de la résistance au moins bicentenaire des qualités guerrières du droit criminel moderne, le professeur Cauchie se demande si de nouvelles sanctions pénales ou des sanctions remises au goût du jour (médiation, sursis, bracelet électronique, travaux communautaires) remettent en cause certains principes fondamentaux quand elles prennent du galon pénal. Ces dernières traduiraient-elles un passage de la cruauté au raffinement? Ou symboliseraient-elles plutôt un raffinement de la cruauté? Dans la modernité, peine rime souvent avec exclusion et souffrance, punition et stigmate. Mais derrière ces nouvelles sanctions se tient dorénavant un vaste débat, symbolisé ici par trois questions : Peut-on punir sans enfermer ? Peut-on sanctionner sans punir? Peut-on dénoncer/énoncer sans sanctionner?

Téléphone : 613-562-5800 poste 2585
Courrier électronique : Jean-Francois.Cauchie@uottawa.ca
Bureau (édifice, numéro de pièce) :
120 Université, 14032

Heures de bureau : Lundi 9h00 - 12h00


  • Professeur agrégé
  • Membre de la Faculté des études supérieures et postdoctorales

:

  • Etudes postdoctorales, Criminologie, Université de Montréal, Montréal, 2004
  • Ph.D., Criminologie, Université Catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2003
  • M.A., Criminologie, Université d'Ottawa, Ottawa, 1999
  • M.A., Sociologie, Université Libre de Bruxelles, 1998
  • Licence, Sociologie, Université Catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve, 1997

:

  • Construction socio-historique du crime
  • Politiques criminelles
  • Fondements du droit criminel
  • Rationalité pénale moderne
  • Réformes du droit criminel
  • Sanctions alternatives
  • Droits de la personne et justice pénale
  • Étude des rationalités politiques (libéralisme classique, providentialisme, néo-libéralisme, néo-conservatisme)
  • Dispositifs et technologies de surveillance
  • Société du risque
  • Figures du sujet néolibéral