Comment obtenir un emploi en développement international

Après avoir obtenu son diplôme, la recherche d’un emploi peut être un défi en temps ces difficiles où les gouvernements et les ONG connaissent des compressions budgétaires. En conséquence, Robert David, l’un de nos professeurs ayant une longue expérience dans la pratique du développement, a rédigé une liste de recommandations sur la recherche d’emploi en développement international.


Plusieurs de nos diplômés se sont trouvé un emploi excitant dans des organisations internationales, gouvernementales ou non gouvernementales. Ces personnes décrivent ici leur emploi et offrent leurs conseils pour la recherche d’emploi en développement international.

Profils étudiants

Lise-Anne Léveillé


Lise-Anne Léveillé

Diplômée 2013, Maitrise en mondialisation et développement

Bonjour, je m’appelle Lise-Anne Léveillé et je suis graduée de l’école de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa. Je travaille présentement chez USC Canada (usc-canada.org), la plus vieille ONG de solidarité internationale du Canada (fondée en 1945). USC Canada est une petite organisation qui  travaille collaboration avec des organisations locales dans 10 pays, et même 11 en comptant le programme canadien (Seedsecurity.ca). Tous les projets soutiennent l’agrobiodiversité, l’agroécologie, le développement de systèmes agricoles locaux résilients par les fermiers et le développement de la souveraineté semencière.

Lisez plus sur les activités de Lise-Anne

Andrée Noiseux


Andrée Noiseux

Diplômée 2012, Maitrise en mondialisation et développement (avec option coop)

Étant à l’emploi de l’Institut franco-ontarien (un centre de recherche à l’Université Laurentienne à Sudbury), il est intéressant d’observer la réaction des gens lorsque je leur dis que j’ai complété une maîtrise en Mondialisation et développement international. Le Nord-est ontarien peut parfois sembler loin du reste du monde. Mais à bien y penser, ma maîtrise était une étape importante dans mon cheminement jusqu’ici. J’ai eu l’occasion de faire des stages en Bolivie et au Burkina Faso (pendant et après la maîtrise), des expériences qui m’ont été précieuses et qui m’ont portée à questionner ce que je tenais pour acquis et ce qui m’était important.

Lisez plus sur les activités d’Andrée

Kévin Depault et Geneviève Gignac


Kévin Depault et Geneviève Gignac

Diplômées 2013 et 2012, Maitrise en mondialisation et développement (avec option coop)

Diplômés respectivement en science politique et en journalisme, ces deux anciens étudiants de l’ÉDIM y ont fait leur entrée en 2009. Passionnés par l’actualité et la coopération internationale, ils ont rapidement mis à profit leur nouveau milieu d’enseignement. « La raison première derrière le choix de l’Édim était de voyager tout en réalisant mes études », explique Kévin. C’est ainsi qu’après la fin de ses cours, il s’engage dans un stage de coopération avec la Faculté des Sciences Sociales au Botswana à l’automne 2010.

Lisez plus sur les activités de Kévin et Geneviève

Shantelle Binette


Shantelle Binette

Diplômée 2014, Baccalauréat en développement et mondialisation

Je travaille présentement avec le Mennonite Central Committee (MCC) afin de renforcer les capacités de réseautage d’organisations partenaires au Rwanda. A ce titre, j’aide à améliorer les capacités de planification, de transmission d’information, de suivi et d’évaluation de cinq organisations au Rwanda qui collaborent à un projet majeur portant sur la sécurité alimentaire et l’agriculture durable. Ce projet est financé par le MCC et la Banque canadienne de grains (Canadian Foodgrains Bank). Mon travail implique notamment de recueillir les commentaires des parties prenantes (participants, agriculteurs, conseillers agricoles) afin d’en tenir compte dans la planification de la prochaine phase du projet ainsi que d’aider à élaborer un système de suivi permettant de refléter tout ce qui survient.

Lisez plus sur les activités de Shantelle

Haut de page