Message de la directrice

Kathryn Trevenen

Bienvenue à l’Institut d’études féministes et de genre de l’Université d’Ottawa

Misant sur une riche tradition de travaux interdisciplinaires et concertés aux paliers local, national et international, l’Institut  encourage l’éducation et la recherche interdisciplinaires sur les femmes, le genre et les sexualités dans un cadre bilingue et multiculturel. Notre nouvelle appellation, devenue officielle en juin 2014, est née de l’intérêt du corps professoral et de la population étudiante de se retrouver au sein d’une demeure universitaire qui reflète la diversité des études féministes et de genre, un champ d’études en expansion rapide et accordant une attention particulière aux questions et intersections raciales, sexuelles, queer, trans, de capacité et autochtones.

Fondé en 1999, l’Institut offre des programmes novateurs de premier cycle et de cycles supérieurs et est l’hôte chaque année d’un vaste éventail de conférences et de séminaires, y compris la série des Cafés féministes et la Conférence annuelle Shirley Greenberg. La conférence annuelle Shirley Greenberg met en vedette des conférencières et conférenciers de renom tels que la célèbre spécialiste des théories queer, Jasbir Puar ainsi que l’écrivaine de renommée internationale, Marie-Claire Blais. En mars 2014, nous avons accueilli Sara Ahmed (Ph.D.) de Goldsmiths College (Université de Londres, Royaume Uni).

Notre corps professoral, constitué de chercheures et chercheurs et d’anciennes et anciens, est réputé au pays et à l’étranger pour ses recherches et son expertise dans des domaines qui vont de la santé des femmes aux droits de la personne en passant par les mouvements sociaux, la politique publique, la théorie et la littérature féministes, les théories queer, la mondialisation, le genre et la migration, les études médiatiques, les études sur l’antiracisme et postcoloniales, le genre et le développement, et l’(in)capacité.

Nous offrons une majeure et une  mineure, trois baccalauréats bidisciplinaires (avec criminologie, science politique et sociologie), une maîtrise autonome, un programme pluridisciplinaire  de maîtrise, et un doctorat en études  des femmes. Concernant notre programme de doctorat, nous avons diplômé en 2013 notre première doctorante, Heather Hillsburg (Ph.D.), qui  poursuit des études postdoctorales à la Lakehead University. Depuis, trois autres doctorantes et doctorant ont obtenu leur diplôme : Alexandre Baril (détenteur d’une bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), est actuellement à la Wesleyan University, Connecticut), Corinne Mason (occupe depuis  juillet 2013 un poste de professeure menant à la permanence à Brandon University, Manitoba), et Tanya Watson.

En  2012,  nous avons  lancé nos nouveaux programmes de premier cycle ; ceux-ci  comprennent une série de nouveaux cours et de spécialités qui reflètent le dynamisme du domaine des études féministes et du genre. Ces changements mettent en relief trois thèmes de pointe qui misent sur les atouts de notre corps professoral et les consolident :

  • Féminisme et transnationalisme
  • Analyse féministe intersectionnelle
  • Genre, corps et sexualités

L’Institut continue de prendre de l’essor grâce aux demandes d’éducation féministe critique aux cycles supérieurs, et en particulier à la nécessité d’offrir des programmes en français dans le domaine d’études féministes et du genre. Pour les étudiantes et étudiants, l’emplacement idéal de l’Institut dans la capitale du Canada présente des possibilités enrichissantes de mener diverses études avec des chercheures et chercheurs ainsi que des militantes et militants d’organismes de femmes, d’ONG et du gouvernement.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos programmes, n’hésitez pas à nous contacter.

Kathryn Trevenen, Ph.D.
Directrice par intérim

Image de la bannière :
'Maintain Theta, acrylique sur toile, 2012, Amy Schissel (Université d'Ottawa M.A.V.)'
Cette image est présentée avec la permission de la diplômée de l'Université d'Ottawa, Amy Schissel Amy, représentée par Patrick Mikhail Gallery (www.patrickmikhailgallery.com)

Haut de page