Chercheures invitées

Chercheure invitée de la Banque de Montréal en études des femmes pour l'année scolaire 2015-2016

En 1992, la Banque de Montréal a mis sur pied un programme de bourses pour des chercheures en études des femmes à l'Université d'Ottawa afin de favoriser les recherches ayant des retombées positives directes sur les femmes. Depuis, l'Institut d'études féministes et de genre procède à un concours annuel offrant l'occasion à une chercheure ou un chercheur féministe ayant complété son Ph.D. de poursuivre ses travaux dans un environnement interdisciplinaire, multiculturel et bilingue, tout en partageant ses résultats avec la communauté universitaire.

L’Institut d’études féministes et de genre est heureux d’annoncer que le mandat de la professeure Diane Watt (Ph.D.), à titre de Chercheure invitée de la Banque de Montréal en études des femmes, a été prolongé jusqu’au mois d’août 2016. 

En 2011, Diane Watt a complété sa thèse doctorale en Société, culture et littératies au sein de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Reconnue à l’international, sa thèse étudie les expériences et le sentiment d’identité d’élèves musulmanes au secondaire en Ontario dans un contexte caractérisé par les messages dominants des médias et un programme scolaire dont elles sont absentes. Pendant son stage postdoctoral de deux ans à l’Université de Calgary, elle a élargi la portée de cette recherche en produisant une ethnographie visuelle en collaboration avec trois canadiennes musulmanes d’origine somalienne qui réalisent des vidéos YouTube. Leur documentaire coréalisé aborde le militantisme numérique des jeunes en tant que pratique en littératie numérique critique. Mme Watt détient une maîtrise en éducation avec une spécialisation en didactique des langues secondes de l’Université d’Ottawa. Elle a reçu son baccalauréat ès arts spécialisé approfondi en littérature anglaise de l’Université Simon Fraser, où elle a aussi suivi sa formation en éducation. Pendant les années 90, elle et sa famille ont vécu au Pakistan, en Syrie et en Iran. Les expériences interculturelles de Mme Watt au Canada et à l’étranger constituent une source continuelle d’inspiration pour sa carrière de chercheuse.

Mobiliser les perspectives marginalisées de jeunes femmes musulmanes dans la formation des enseignant-es par le militantisme médiatique des jeunes

Les récentes recherches postdoctorales de Diane Watt, menées à la Werklund School of Education de l’Université de Calgary, représentent une collaboration avec trois femmes musulmanes de la communauté somalienne d’Ottawa qui réalisent des vidéos YouTube. Leur documentaire coréalisé se penche sur la signification pour ces jeunes de produire et de partager des vidéos humoristiques sur YouTube qui contestent les perceptions dominantes des femmes musulmanes. Lors de la prochaine étape de ce projet, qui sera menée à l’Institut d’études féministes et de genre, ce documentaire sur le militantisme médiatique des jeunes sera partagé avec des enseignant-es en formation afin de stimuler la discussion sur la différence à l’intersection du genre, de la racialisation, de l’ethnicité, de la sexualité, de la religion et de la classe. Les réseaux sociaux numériques comme YouTube représentent des espaces publics potentiellement plus inclusifs où pourrait émerger une diversité de voix. Cette étude examine donc les im/possibilités d’utiliser YouTube pour la performance d’identités absentes des programmes scolaires et de la sphère publique. Ce projet, ancré dans les perspectives de la théorie féministe postcoloniale, des études de programmes scolaires et de la littératie numérique critique, introduit les perspectives de jeunes femmes musulmanes dans le domaine de la formation des enseignant‑es afin de complexifier la compréhension des identités des étudiant-es et des enseignant-es.

Pour rejoindre Mme Watt :
Courriel :  dwatt@uOttawa.ca

Récipiendaires précédentes

Chercheure invitée de la Banque de Montréal en études des femmes (1995 – 2015)

En 1992, la Banque de Montréal a mis sur pied un programme de bourses pour des chercheures en études des femmes à l'Université d'Ottawa afin de favoriser les recherches ayant des retombées positives directes sur les femmes.

AnnéeChercheures invitées

2014-2015

Jone Martínez Palacios (PhD), Professeure adjointe, Département des sciences politiques et communications, Université du Pays Basque, Espagne

Une approche féministe des processus d’innovation démocratique : structures et stratégies de la participation des femmes aux processus d’innovation démocratique

2013-2014

Gada Mahrouse (PhD), Associate Professor, Simone de Beauvoir Institute, Concordia University, Canada

The “Emotional Labor” performed by and for Western Humanitarian NGOs

2012-2013

Julie Abbou (PhD), Chercheure associée au Laboratoire Parole et Langage (Aix-en-Provence), France

La perturbation du genre en langue : variations politiques et linguistiques

2011-2012

Isabelle Perreault (PhD), Boursière postdoctorale, Faculté des sciences de la santé, Université d’Ottawa, Canada

Psychochirurgie et genre : analyse des discours et des pratiques sur la lobotomie à l’Hôpital Saint-Jean-de-Dieu, 1940-1960

2010-2011

Caroline Caron (PhD), Boursière postdoctorale, Institut d’études des femmes, Université d’Ottawa, Canada

Démobilisées? Une étude des pratiques de citoyenneté engagées dans la production de médias par des adolescentes et des jeunes femmes francophones canadiennes

2009-2010

Katherine Brasch (PhD), Independent Scholar, Toronto, Canada

Ideologies of gender, motherhood and family to better understand their role on migration and integration. Proposed study of single migrant mothers without permanent status in Canada will highlight the implications of transnational ideological influences.

2008-2009

Christine Wächter (PhD), Associate Professor, Institute of Science and Technology, Klagenfurt

University, Austria Comparison of the status of women engineers in research in Canada to the information that I have on the status of their counterparts in Austria.

2007-2008

Katherine Mohindra (PhD), Chercheure automne, Montréal, Canada

Santé des femmes en Inde

 2007-2008

Maryanne Dever (PhD), Associate Professor, School of Humanities and Social Science, University of

Sydney, Australia Gender differences in early post-PhD employment and the influence of PhD context and family on women’s academic careers.

2005-2006

Justyna Sempruch Szachowicz (PhD), Postdoctoral Researcher, Centre for Gender Studies, University of Basel, Switzerland

The Politics of Parenthood and Its Impact on Women’s Employment: Case Studies in Switzerland, Poland and Canada.

2004-2005

Sirma Bilge (PhD), Boursière postdoctorale, Centre de recherche interdisciplinaire de la violence familiale et de la violence faite aux femmes, Université de Montréal, Canada

La violence faite aux femmes minoritaires : analyse du discours judiciaire canadien.

2003-2004

Salimata Thiam (PhD), Professeure spécialiste en civilisations africaines, Université Cheikh Anta Diop, Sénégal

L’utilisation de la contraception chez la femme musulmane au Sénégal

2002-2003

Maria Nengeh Mensah (PhD), Chercheure automne, Montréal, Canada

Analyse du discours féministe sur la prostitution au Québec : affrontements et réconciliations dans la littérature scientifique, les médias et les propos des acteurs sociaux impliqués.

2001-2002

Tina O’Toole (PhD), Principal Researcher for Women in Irish Society, National University of Ireland, Ireland

Comparison between the history of women’s movement in Canada and in Ireland.

2000-2001

Kathleen O’Grady (PhD), Independent Scholar, Toronto, Canada

French Feminisms and Religion

1999-2000

Marilyn MacDonald (PhD), Professor, Feminist Science Studies, Simon Fraser University, Canada

Feminist Activism, Science & Technology; to create bridges between Women’s Studies and Science and Engineering

1998-1999

Patricia Whitney (PhD), Independent Scholar and Part-time Professor, English Department and Women’s Studies Program, University of Ottawa, Canada

Lives of Aboriginal Women Victimized by the Canadian Justice System; Federal Inmates of the Prison for Women in Kingston

1995-1996

Marymay Downing (PhD), Part-time Professor, Women’s Studies Program, University of Ottawa, Canada

Canadian Women’s Activism in Relation to the Issue of Pornography

Haut de page