Diplômée Nicole Leaver, nouvelle génération de leaders

Publié le mardi 23 mai 2017

Félicitations à Nicole Leaver, boursière 2017-19 choisie pour participer au programme de leadership public de la fondation Jeanne Sauvé!

Vision
Titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales spécialisé en science politique et études féministes et de genre à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, Nicole s’intéresse aux dimensions liées au genre, aux conflits armés contemporains, aux revendications concernant les changements climatiques et méthodes de recherche qualitative appliquées aux sciences sociales. Intéressée avant tout par la façon de catalyser le dialogue intercommunautaire et interdisciplinaire, Nicole est résolument engagée dans la veille stratégique et l’analyse approfondie des institutions internationales vouées à la paix et à la sécurité internationales, de la reconstruction post-conflit et de la justice transitionnelle.

Biographie
Nicole est chercheuse universitaire en politique pour le Groupe de travail des ONG sur les femmes, la paix et la sécurité (WPS) des Nations Unies, et chercheuse consultante auprès de l’Institut international d’études sur le génocide et les droits de la personne (IIGHRS) à Toronto, Canada. Avant de se joindre au WPS, Nicole était chercheuse universitaire à la New York City Alliance Against Sexual Assault en 2016 puis, auparavant, elle était assistante de programme auprès de Democracy Reporting International à Berlin en 2015. Nicole analyse les démocraties fragiles en transition et les zones de conflits selon une optique interdisciplinaire et innovatrice. Nicole a reçu la bourse Constance Jones en études des femmes pour sa contribution extraordinaire aux études de genres (2010) et une subvention de voyage d’étude en sciences sociales de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa (2011) afin de faire de la recherche sur les mouvements environnementaux des Autochtones en Bolivie.

Projet
Dès l’été 2017, cette jeune femme, agente de changement, se penchera sur le défi de l’inclusion au sein des sociétés culturellement diversifiées: le défi de l’inclusion. De concert avec 11 autres boursiers, elle travaillera sur des stratégies d’inclusion pour venir en aide aux sociétés culturellement diversifiées. Avec leur expérience collective dans les domaines de la défense des droits de la personne, des arts, de militantisme, de la communication, de l’éducation, du journalisme, de la gouvernance, de la politique, des affaires étrangères, de l’innovation sociale parmi d’autres, nos nouveaux boursiers vont perfectionner leurs capacités de leadership afin de relever les plus grands défis mondiaux. Pendant la phase résidentielle, les boursiers examineront l’inclusion sous l’angle de quatre défis pressants que doivent relever les sociétés culturellement diversifiées : les causes profondes des conflits, la radicalisation, la prévention de la violence et la réconciliation post-conflits. Ils s’engageront à réfléchir et à agir sur ces questions complexes pour ainsi promouvoir l’inclusion et la cohésion sociale et repenser les modèles de leadership public existants.

Haut de page