Dominique Bourque

Dominique Bourque

Dans mes travaux, je m'intéresse aux œuvres et autoreprésentations des artistes marginalisés et plus particulièrement des femmes, lesbiennes et personnes déracinées et/ou racisées. Depuis quelques années, je me concentre sur l'élaboration du concept du " dé-marquage " et le recensement de ses stratégies. Par " dé-marquage ", j'entends l'évitement, la neutralisation ou l'abolition des marques imposées aux divers groupes sociaux subissant un rapport de domination de sexe, de sexualité, de " race ", de nationalité, etc. J'ai publié Écrire l'inter-dit : la subversion formelle dans l'œuvre de Monique Wittig (L'Harmattan, 2006) et codirigé les trois ouvrages suivants : De l'assignation à l'éclatement. Continuités et ruptures dans les représentations des femmes (avec Caroline Désy et Francine Descarries, Cahiers de l'IREF, coll. " Agora ", n° 5, 2013), Femmes et exils : formes et figures (avec Nellie Hogikyan, Presses de l'Université Laval, 2010) et Ces pays qui m'habitent : Expressions d'artistes canadiens d'origine arabe (avec Aïda Kaouk, Musée canadien des civilisations, 2003).

Téléphone : 613-562-5800 poste 1651
Télécopieur : 613-562-5994
Courrier électronique : dominique.bourque@uOttawa.ca
Bureau (édifice, numéro de pièce) :
120 Université, 11025

Heures de bureau : Mercredi 15h00 - 17h30
Jeudi 15h00 - 17h30
  • Professeure agrégée
  • Membre de la Faculté des études supérieures et postdoctorales

:

  • Ph.D., Lettres françaises, University of Ottawa, Ottawa, 2000
  • M.A., Lettres françaises, University of Ottawa, Ottawa, 1995
  • B.A., Études françaises, Université de Montréal, Montréal, 1988

:

  • Féminisme, lesbianisme et la notion d'exil
  • Théories et pratiques féministes françaises
  • Littérature, art et marginalité
  • Sexualité, art et politique
  • Dé/marquage des catégories de sexe