Accolades pour Dr Joseph De Koninck

Publié le dimanche 1 septembre 2013

La Société canadienne du sommeil a récemment décerné le Prix de scientifique émérite 2013 à Joseph De Koninck, professeur à l’École de psychologie de l’Université d’Ottawa. Ce prix est attribué à un scientifique pour souligner sa contribution décisive au domaine de la recherche sur le sommeil au Canada.

M. De Koninck réalise des recherches sur le sommeil et le rêve depuis 40 ans. Concernant le sommeil, ses principaux intérêts et contributions ont trait aux effets du sommeil sur l’apprentissage et la mémoire, à la motilité et aux positions, aux biorhythmes, aux siestes et aux troubles du sommeil, particulièrement l’insomnie. Quant au rêve, il en a étudié les déterminants socioculturels ainsi qu’en matière de personnalité, de croissance et de sexe. Ses contributions principales ont surtout touché au rêve et à l’adaptation au stress et, récemment, aux cauchemars et à leur traitement. Il a effectué ce travail principalement dans le cadre de la supervision de plus de 15 étudiants de doctorat et de la direction de plus de 100 thèses de baccalauréat spécialisé et de maîtrise. Il a aussi été professeur et chercheur invité de plusieurs laboratoires de sommeil, notamment à l’Université de Montpellier (France), à l’Université de la Californie (San Diego), à l’Université de l’Arizona (Tucson), à l’Université d’Adélaïde (Australie) et à l’Université de Florence (Italie). Il a servi les intérêts de la collectivité de recherche en sommeil à titre de président (1999-2002) et de président sortant (2002-2005) de la Société canadienne du sommeil. Durant son mandat à la présidence, la Société a tenu sa première conférence à Ottawa.

M. De Koninck est professeur de psychologie à l’Université d’Ottawa depuis 1972, où il est actuellement professeur émérite. Il est associé en recherche de la Société canadienne de psychologie et en a été président honoraire en 1996-1997. En 2002, il a reçu le Prix Adrien-Pinard de la Société québécoise pour la recherche en psychologie et, en 2007, il a été élu membre de la Société royale du Canada. Parmi ses postes administratifs, mentionnons les suivants : directeur de l’École de psychologie et doyen associé de la Faculté des sciences sociales (1978-1987 et 1993-1994); vice-doyen de l’École des études supérieures et de la recherche de 1987 à 1990; et doyen de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de juillet 1994 à 2004. Ces dernières années, il a occupé les fonctions de vice-président (1996), de président (1997) et de président sortant (1998-1999) de l’Association canadienne pour les études supérieures (ACES) et de président du Conseil ontarien des études supérieures (2001-2002). À l’heure actuelle, il est professeur invité de l’Institut de recherche en santé mentale de l’Université d’Ottawa et président du Comité scientifique de l’hôpital Montfort à Ottawa.

Haut de page