Témoignages

« Si vous voulez changer le monde ... dépêchez-vous d’entrer en économie! Bien plus que le stéréotype des marchés boursiers, notre discipline touche, par exemple, à l'économie de la santé ou l'économie des autochtones et c’est complémentaire à tant de disciplines! L’économie ajoutera une forte composante statistique à vos études, ce qui vous aidera à aller au-delà de votre propre opinion, ajoutant du poids et de puissance à votre perspective. Peu importe si vous avez des compétences quantitative, vous aurez la chance de les acquérir ici. Tellement différentes des mathématiques apprises au secondaire, celles que vous employez en économie sont appliquées à des scénarios du monde réel. Par exemple : comment les gens réagissent à une taxe sur les émissions de carbone? »

Leslie Shiell, professeur


« Dans le cadre ce cours, les étudiants portent un regard sur certaines questions autochtones, à travers la lentille économique. Nous parlons, par exemple, d’histoire, du développement et des questions d’égalité. Nous examinons le bien-être, le coût des marchandises, la fiscalité, etc. En fin de compte, nous essayons d'analyser la façon dont l'économie peut aider à résoudre certains des problèmes de pauvreté et d'inégalité rencontrés à l’heure actuelle par les peuples autochtones. »

Aggey Semenov, professeur


Projet de recherche – entrevue avec Alannah McBride

Offert aux étudiants en quatrième année du BAC, le projet de recherche dirigée en science économique est l’opportunité rêvée de s’immiscer, le temps d’une session, dans la réalité du marché du travail.  Offert aux sessions d’automne et d’hiver, le cours est une bonne option pour ceux et celles qui cherchent à relever un défi et à vivre une expérience qui sort du cadre académique. 

Rencontrez Alannah Mcbride, étudiant en économie qui a choisi de suivre cette voie.

Qu’est-ce que le projet de recherche dirigé en science économique?

Le projet de recherche dirigé en économie est une occasion de travailler avec un professionnel sur une idée liée à l’économie. Ce n’est pas seulement des travaux fondés uniquement sur le cours, mais c’est aussi une occasion de rencontrer et de travailler avec des économistes expérimentés qui veulent vous enseigner le côté pratique de l’économie. Il n’y a pas de meilleure façon à comprendre à quoi rassemblerait un emploi en économie!

Comment avez-vous entendu parler du cours?

Professeure Kathleen Day m’a envoyé un courriel en me demandant si je voulais postuler/participer et je suis tellement heureuse qu’elle l’ait fait!

Comment se sont passés le processus d’application et le premier contact avec l’employeur?

J’ai demandé un certain projet de recherche lié à la santé, mais Professeure Day m’a mentionné qu’un autre étudiant voulait aussi avoir ce projet, cependant j’espérais vraiment l’obtenir. Professeure Day m’a suggérer de penser à un autre projet, et a demandé à l’Institut des finances publiques et de la démocratie (Randall Bartlett et Kevin Page), s’ils avaient un projet axé sur la société et ils l’ont fait sur l’itinérance! Elle a fortement recommandé ce projet et m’a informé qu’elle ne pouvait pas m’offrir le projet lié à la santé auquel j’avais initialement voulu. J’étais déçu, mais j’ai décidé de poursuivre le projet à l’Institut des finances publiques et de la démocratie et de rencontrer le superviseur. Je suis tellement contente de l’avoir fait!

J’ai rencontré Randall et j’ai eu un aperçu du projet. J’étais un peu intimidé, mais je savais que ce serait une expérience formidable et que les superviseurs seraient là pour me fournir des conseils lorsque je l’aurais de besoin. J’avais l’impression que j’étais prêt à dépasser le cadre du cours et à travailler sur des problèmes d’actualité.

Que retenez-vous de votre expérience?

Quelle question chargée! J’ai tellement appris du projet de recherche dirigé. Premièrement, j’ai eu une courbe d’apprentissage abrupte lorsqu’il s’agissait de rechercher des ressources en ligne, comme des documents gouvernementaux, des documents universitaires, des documents d’organisations privées, etc. Je suis demeuré organisé et j’ai pris note de toutes les informations pertinentes de ces ressources, pour les utiliser dans mon rapport final. Deuxièmement, j’ai beaucoup appris au sujet des structures et des politiques de financement du gouvernement. Essentiellement, la manière dont l’argent passe du gouvernement fédéral, aux provinces et aux municipalités et enfin aux fournisseurs de service. J’ai l’impression d’avoir maintenant une bonne perspective en ce qui concerne la façon dont nos services de logement et de l’itinérance (d’aide aux sans-abri) sont financés. Troisièmement, j’ai eu un dur réveil. Je n’ai jamais pensé que le monde était parfait, en aucun cas, mais, je crois vraiment avoir expérimenté à quel point l’élaboration des politiques est désordonnée.  J’ai lu des pages des lignes directrices du programme, je les ai déconstruites pour ensuite les comparer à d’autres programmes. Ainsi, je suis arrivé à la conclusion que plusieurs programmes d’itinérance (fédérale, provinciale et municipale) nécessitent des mises à jour. Quatrièmement, j’ai appris l’importance de la collecte, de l’analyse ainsi que la mesure des données. J’ai trouvé ça très difficile d’utiliser des données qui ne mesuraient pas ce qu’ils disaient qu’ils allaient mesurer. Pour illustrer, « Si vous essayez de mesurer le montant d’étudiants universitaires qui vivent à Ottawa, mais vous comptez seulement les étudiants de l’université d’Ottawa et du collège algonquin, vous ne mesurez pas ce que vous voulez mesurer. » Cela dit, vous incluriez des étudiants qui ne devraient pas être inclus et vous excluriez des étudiants qui devraient être inclus. C’est la même chose pour l’itinérance. Ainsi, ce problème de mesure des données est omniprésent à Ottawa. Cinquièmement, et possiblement la chose la plus utile que j’ai apprise, c’était à quel point l’économie est diversifiée Lors de réunion avec mon équipe, je discutais de mon projet, mais j’entendrais aussi parler des comptes publics du fédéral, de prévision économique, des budgets fédéraux et provinciaux, de l’économie financière, le droit des peuples autochtones et beaucoup plus. Travailler au sein d’une équipe et pouvoir échanger les compétences de chacun étaient formidable!

Que diriez-vous aux étudiants qui hésitent à s’inscrire?

Même si vous ne vous intéressez pas à la recherche ou si vous pensez que vous ne seriez pas bon, ou même si vous n’envisagez pas de faire des études supérieures, vérifiez quand même les différents projets et essayez-en un. Personne ne s’attend à ce que vous vous lancez dans un projet et tout connaitre, c’est toujours un cours après tout! Obtenir l’occasion de travailler avec les superviseurs est incroyable, cela peut mener à d’autres possibilités d’emplois et avoir des références. Le semestre où j’ai suivi le cours, mon curriculum vitae a doublé de taille, puisque j’ai pu faire du bénévolat pour plusieurs événements et j’ai publié quelques travaux, en plus de l’expérience de travail. Rencontrer avec mon superviseur n’a jamais senti comme une tâche, et j’ai continué à travailler sur le projet en tant qu’employé après la fin du cours et je serai une étudiante à temps plein pour l’été de 2018.

J’espère que cela répond à toutes vos questions. Je n’ai que de bonnes choses à dire sur mon expérience avec le cours de projet de recherche dirigée. C’était tout un travail, et parfois les échéances ont été devancées, mais j’ai apprécié le travail que je faisais, et je me suis toujours senti soutenu. C’était la meilleure décision que je n’ai jamais prise durant mes études de premier cycle!

Voir plus bas pour plus d'information sur la recherche d'Alannah.

Maclean's Op-Ed - The national housing strategy promises big spending, but is it money well spent?

Blog posts - Government Funding for Homelessness: Value for Money, or Money for Nothing, or Somewhere in Between?

Haut de page