Témoignages

« Je veux donner la parole, par l’entremise de mes recherches, aux personnes vivant en situation de marginalité, dont la voix est trop souvent oubliée ou ignorée, afin qu’ils participent au développement des connaissances qui les concernent et puissent se réapproprier leur pouvoir d’agir. Mais certes, avant d’être une chercheuse, je suis d’abord et avant tout, une intervenante. Je ne perdrai pas de vue cette première fonction. »

Katharine Larose-Hébert, étudiante


Haut de page