KAS and uOttawa logos

Présentation de la Chaire

Mandat

La Chaire de recherche Konrad-Adenauer en études empiriques de la démocratie est une unité de recherche affiliée à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa. Son mandat premier est d’étudier les enjeux clés des démocraties contemporaines, notamment celles de l’Allemagne et du Canada. S’appuyant sur le pluralisme méthodologique, la Chaire vise à enrichir les connaissances dans les domaines du populisme, des études sur le processus électoral, de la recherche sur l’opinion publique et de la représentation politique. Par l’entremise de conférences, d’ateliers et d’autres échanges, la Chaire entend créer des ponts entre le corps professoral et le corps étudiant des premier et deuxième cycles. Ses membres cherchent aussi à mobiliser les médias et les collectivités en Allemagne et au Canada.

Énoncé de la mission

La Chaire de recherche Konrad-Adenauer en études empiriques de la démocratie a quatre grands objectifs :

  • La création d’un environnement dynamique d’études universitaires et de recherche pour les membres du corps professoral, les chercheuses et les chercheurs invités ainsi que le corps étudiant des premier et deuxième cycles qui travaillent dans le domaine des études empiriques de la démocratie.
  • La promotion et la diffusion de l’influence de la recherche sur des enjeux clés des démocraties contemporaines.
  • Le renforcement des liens universitaires et autres entre l’Allemagne et le Canada.
  • La promotion d’un dialogue continu entre le milieu universitaire, les médias et la population.

Présentation du titulaire de la Chaire

Daniel Stockemer

Daniel Stockemer est professeur titulaire à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa, et en mai 2021, il s’est vu attribuer la Chaire de recherche Konrad-Adenauer en études empiriques de la démocratie. Il possède une maîtrise de l’Université du Connecticut (2006), un diplôme d’enseignement et une maîtrise de l’Université de Mannheim (2007) ainsi qu’un doctorat de l’Université du Connecticut (2010). En tant que titulaire de cette chaire de recherche, il joue un rôle d’ambassadeur des relations canado-allemandes. Ses travaux portent principalement sur les grandes questions touchant l’Allemagne et le Canada, et sur les démocraties représentatives, de façon générale. Plus précisément, ses études explorent 1) les effets de la migration sur les opinions politiques, 2) la vague populiste qui a déferlé sur la planète, 3) les transformations du processus électoral et les déterminants du vote électoral, et 4) la représentation inégale de différents groupes de la population, dont les femmes, les minorités et les jeunes. Durant sa carrière universitaire, le professeur Stockemer a publié quatre livres dont il est l’unique auteur, un ouvrage collectif, un manuel et plus de 130 articles parus dans des revues avec comité de lecture. Très actif en sciences politiques, il a plusieurs engagements dans le monde de l’édition : à l’automne 2019, il est devenu éditeur de l’International Political Science Review et depuis le début de 2020, il est responsable de l’édition de la série de livres Springer Book Series in Electoral Politics.

Présentation de la Fondation Konrad Adenauer

KAS logo

La Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) est une fondation politique. En Allemagne, 16 bureaux régionaux proposent toute une gamme de conférences et d’événements d’éducation civique. Nos bureaux à l’étranger, répartis dans au-delà de 120 pays, sont responsables de plus de 200 projets. Les sièges sociaux de la Fondation sont situés à Sankt Augustin, près de Bonn, et à Berlin. C’est là qu’un centre de congrès supplémentaire, appelé « The Academy », a ouvert ses portes en 1998. Nous sommes fiers de porter le nom de Konrad Adenauer. Le nom et les principes du premier chancelier de la République fédérale d’Allemagne représentent nos lignes directrices, nos devoirs et nos obligations. En Allemagne comme à l’étranger, nos programmes d’éducation civique visent à promouvoir la liberté, la paix et la justice. De fait, notre mission est axée sur la consolidation de la démocratie, l’unification de l’Europe, la solidification des relations transatlantiques ainsi que le développement de la coopération.

À titre de laboratoire d’idées et d’agence de consultation, nous proposons des concepts fondamentaux et des analyses actuelles fortement appuyés par la science pouvant servir de base à des actions politiques. La Berlin Academy est le forum national d’échanges entre les sphères politique, économique, scientifique et sociétale.

Par ailleurs, nos conférences et nos événements rassemblent des personnes d’opinion. En Allemagne, nous organisons plus de 2 500 événements par année, qui attirent 145 000 participantes et participants. Nous offrons un appui moral et matériel à de jeunes personnes douées, non seulement de l’Allemagne, mais aussi de l’Europe centrale et orientale et de pays en voie de développement. De plus, nous gardons un lien étroit avec nos plus de 10 000 anciennes et anciens.

Les expositions, les séances de lecture et les prix sont aussi partie intégrante de nos activités. Nous faisons la promotion de jeunes artistes et décernons chaque année notre prestigieux prix littéraire. En outre, nos programmes de bourse d’études soutiennent les journalistes émergents en leur proposant des projets axés sur leurs besoins, et depuis 1980, nous offrons chaque année un prix d’excellence en journalisme à l’échelle locale. Enfin, depuis 2002, la Konrad-Adenauer-Stiftung remet son prix « Prize Social Market Economy » à des personnes ayant contribué de façon exceptionnelle à la protection et à la croissance de l’économie de marché social.

Apprenez-en plus sur la KAS.

Notre équipe

Reza Arash

Reza Arash est doctorant en Sciences politiques à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa. Sa recherche se concentre sur les élections et les comportements politiques et porte un intérêt tout particulier à l’étude de la négativité et des biais cognitifs en communication politique. Son mémoire de maîtrise a porté sur les stratégies de campagne négative employées par les partis sur fond d’élections fédérales de 2015. Dans sa recherche doctorale, Reza cherche à comprendre les mécanismes cérébraux à l’œuvre lors de la formation et de la prise de décisions politiques en s’intéressant à des modèles neuroscientifiques illustrant le traitement d’informations basées sur la valeur et la prise de décisions qui s’ensuit en fonction de perspectives économiques. Plus spécifiquement, il souhaite évaluer le biais de négativité ainsi que les théories du biais d’exposition sélective en analysant la façon dont le cerveau humain traite les messages politiques et y réagit.

Marie-Soleil Normandin

Marie-Soleil Normandin est actuellement au doctorat en sciences politiques à l’Université d’Ottawa. Sa thèse porte sur l’étude comparative des partis politiques d’extrême-droite en Europe occidentale. Plus précisément, elle se penchera sur les élections présidentielles françaises de 2022 combinées à une analyse quantitative examinant les tendances générales en termes de profil genré électoral tout en utilisant un ensemble de données originales. Sa thèse de maîtrise avait pour sujet l’amélioration de la théorie de l’indexation et l’adaptation de ses éléments fondamentaux à un environnement politique canadien. Celle-ci a fait valoir que l’inclusion de récits alternatifs permet de réévaluer les frontières temporelles auxquelles se réfèrent les organisations médiatiques. Elle a précédemment travaillé sur l'évolution des mouvements d’extrême-droite au Canada et au Québec. Ses principaux intérêts de recherche sont le populisme, les comportements électoraux, les partis politiques ainsi que les femmes en politique.

Michael Wigginton

Michael J. Wigginton est candidat au doctorat à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa. Il est titulaire d'une maîtrise en sciences politiques de l'Université d'Ottawa et d'un baccalauréat du Collège Glendon de l'Université York. Les intérêts de recherche de Michael portent sur les partis politiques et les élections, avec un intérêt particulier pour la représentation. Il a publié huit articles sur ces sujets et d'autres, dans des revues telles que Electoral Studies, Parliamentary Affairs et le British Journal of Canadian Studies. Sa thèse de doctorat porte sur la représentation des femmes à la Chambre des communes du Canada, avec un accent sur le rôle des courses à l'investiture.

Kofi Arhin

Kofi Arhin est un étudiant de 3e année au doctorat à l'Université d'Ottawa. Ses principaux intérêts de recherche incluent la psychologie politique, la sociologie politique, le populisme, les partis et le vote, entre autres. Pour sa maîtrise, ses recherches étaient centré sur le désengagement du système politique en mettant l'accent sur le désengagement des jeunes, y compris ce qui se passerait si l'âge de voter au Canada était abaissé à 16 ans. Depuis , ses recherches se sont concentrées sur les partis populistes d'extrême droite. Il travaille présentement sur sa thèse intitulée « Comment expliquer le support des Afro-Américains pour Donald Trump aux États-Unis? ».

Abdelkarim Amengay

Abdelkarim Amengay est professeur adjoint de science politique à l'Institut d'études supérieures de Doha au Qatar, où il y enseigne des séminaires de maîtrise sur la politique comparée et la démocratisation. Il est titulaire d'un doctorat en cotutelle de Sciences Po Paris et de l'Université d'Ottawa. Ses principaux intérêts de recherche sont les comportements politiques, la psychologie politique, la représentation politique des jeunes et le populisme au sein des démocraties occidentales et dans la région MENA. Dr. Amengay a publié des articles évalués par des pairs dans Journal of Common Market Studies, Political Studies Review et la Revue Française de science politique. Depuis 2021, il est également membre de l’équipe de l’Enquête des experts de Team Populism (en charge du monde arabe) et du comité de rédaction de la Revue Internationale de Politique Comparée.

Événements

Événements futurs

13-14 septembre 2022: Atelier

"La jeunesse sans représentation: mise au jour des mécanismes qui se cachent derrière la sous-représentation des jeunes dans les instances élues" (en anglais seulement)

Événements passés

30 Septembre et 1er Octobre 2021

Conférence Académique : Sentiment d'identité et d'appartenance des immigrants musulmans dans le monde occidental.

1 juin 2021

Lancement public de la Chaire de recherche Konrad Adenauer en études empiriques de la démocratie

Bulletin d'informations

Haut de page