Colloque annuel

Colloque annuel de cette année

Face à la violence : Résistances, contestations, transformations

Résumé :

Ce colloque vise à explorer dans une perspective comparative et multidisciplinaire, les formes et l’effectivité des voies empruntées pour faire face à la violence que celles-ci soient le fruit de mouvements populaires (mouvement des femmes autochtones disparues et assassinées, mouvement #Metoo, mouvements de victimes) ou qu’elles soient de nature institutionnelle (politiques de surveillance, mesures d’État d’urgence, dé-radicalisation, commissions de vérité ou politiques de réconciliation). Les interventions explorent à différents niveaux et dans différents espaces sociaux, les significations de la violence. Ce colloque veut ouvrir un espace de dialogue sur la place des acteurs sociaux dans ces dynamiques de violence et dans les moyens que ceux-ci mettent en œuvre pour y mettre fin.

 

*Inscription gratuite et obligatoire en écrivant au circem@uottawa.ca

 

Lundi 8 avril 2019 (FSS 4007)

8h30 Accueil des participants
9h00 Mot de bienvenue Stéphanie Gaudet (Université d'Ottawa, directrice du CIRCEM)
9h15 Conférence d'ouverture

Présidence : Brieg Capitaine (Université d’Ottawa)

José Lopez (Université d’Ottawa), Voir la violence à travers le prisme des droits de la personne

10h15 Pause-santé  

10h30: Panel 1

Perspectives théoriques sur la violence politique

Présidence :  Margarida Garcia (Université d’Ottawa)

Ricardo Peñafiel (UQÀM), Violence, criminalisation de la démocratie et normalisation de l’état d’exception 

Martin Hébert (Université Laval), L’imaginaire tactique : mémoire, militance et option pour la non-violence dans les mouvements sociaux des trente dernières années au Québec.

Stéphane Vibert (Université d’Ottawa), Violence symbolique et critique politique.
12h00 Dîner  

13h00 Panel 2 :

Violences et rapports sociaux de sexe

Présidence : Isabelle Perreault (Université d’Ottawa)

Miriam Hatabi (Université d’Ottawa), Femmes autochtones disparues et assassinées et le feminicidio mexicain : les limites d’un concept.

Sandrine Ricci (UQÀM), Culture du viol : circulation et représentations d'une notion polémique
14h30 Pause-santé  

15h00 Panel 3:

Violence contre les mouvements sociaux et autochtones

Présidence : Véronique Strimelle (Université d’Ottawa)

Marie Josée Massicotte et Karine Vanthuyne (Université d’Ottawa), Défendre le territoire et la vie : mobilisations des femmes autochtones du Mexique et du Guatemala contre l’industrie extractive « socialement responsable »

Marie-Christine Doran (Université d’Ottawa), Une démocratie sans conflits sociaux? La face cachée de la violence d’État en Amérique latine.

17h00-19h30

Conférence « Mauril Bélanger »

Conférence de Roméo Saganash

Lutter. Résister. Réparer. Des droits autochtones comme droits humains

Député de la circonscription d’Abitibi — Baie-James — Nunavik — Eeyou

Suivi d’une table ronde avec Kathy Bellefleur, LL.B., LL.M, Ghislain Otis, Professeur à la Faculté de Droit et Karine Vanthuyne, Professeure à la Faculté des sciences sociales.

 

Mardi 9 avril 2019 (FSS 4007)

10h00 Panel 4

Politiques de réconciliation, droits humains : réparer la violence

Présidence : Ari Gandsman (Université d’Ottawa)

Matt James (University of Victoria), Responsabilité et imputabilité dans le travail d'investigation de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Anne-Marie Reynaud (Université de Montréal), Archives, objets et œuvres d’art : l’après-vie de la Commission de vérité et réconciliation

Brieg Capitaine (Université d’Ottawa), Politiques de réparations après la CVR du Canada.
12h00 Dîner  
13h30 Conférences publiques et table-ronde

Présidence :  Marie-Christine Doran (Université d’Ottawa)

Maria Emma Wills Obregon (Peter Wall Institute for Advanced Studies, UBC), La recherche de terrain, la mémoire historique et la paix en Colombie : transformation, espérance et enjeux démocratiques.

Luis Van Isschot (University of Toronto), Face à la violence : résistance, mobilisations et droit internationel. L'exemple de la Colombie.

Table ronde, Recherche terrain et engagement du chercheur.e en contexte de violence : approches et expériences.

Comité d’organisation

Brieg Capitaine, directeur de recherche au CIRCEM, École d’études sociologiques et anthropologiques, Université d’Ottawa.

Marie-Christine Doran, École d’études politiques Université d’Ottawa /International Panel on Exiting Violence.

Stéphanie Gaudet, directrice du CIRCEM, École d’études sociologiques et anthropologiques, Université d’Ottawa.


Colloques annuels tenus

  • Éthiques de l'hospitalité, du don et du care: actualité, regards croisés (2017-2018).
  • Pour repenser les discours sur la « normativité » et la « critique » en sciences sociales (2016-2017).
  • Former les citoyens de demain (2015-2016).
  • Le catholicisme au Canada et les minorités nationales et ethniques : contributions et tensions (XIXe et XXe siècles) (2014-2015).
  • Colloque international sur l'oeuvre de Niklas Luhman (2013-2014).
  • Le siècle du Règlement XVII : Colloque interdisciplinaire sur le centième anniversaire du Règlement XVII (2012-2013).
  • Claude Lefort: Les aventures de la démocratie (2011-2012).
  • Colloque anniversaire. Du chemin parcouru aux voies de l'avenir (2010-2011).
  • Y a-t-il une institution symbolique du social? (2009-2010).
  • Vers une désymbolisation du monde? Modernité avancée et principe d'institution (2008-2009).
  • Enquête sur la vitalité des minorités de langue officielle. Premières lectures (2007-2008).
  • Lieux de mémoire, commémoration et identité dans la francophonie canadienne (2006-2007).
  • Les impasses de la mémoire : se souvenir et après? (2005-2006).
  • La modernité en transit, 25 ans après La Condition Postmoderne (2004-2005).
  • L'avenir de la philosophie politique en France (2003-2004).
  • Petites sociétés et minorités nationales : enjeux politiques et perspectives comparées (2002-2003).
  • Risque, droits humains et justice (pénale) : diagnostics et perspectives de reconstruction (2001-2002).
  • Les enjeux de la citoyenneté dans les sociétés pluralistes (2000-2001).
Haut de page