Le Collectif de recherche sur les études carcérales voit le jour

Publié le lundi 23 octobre 2017

Au fur et à mesure que le néo-libéralisme s’accroît au sein des démocraties occidentales et que les gouvernements continuent de se désinvestir du bien-être social, l’emprisonnement ainsi que d’autres formes de contrôle social ont proliféré à un rythme plus élevé à l’intérieur et à l’extérieur du système pénal constituant les principales stratégies de gestion des défavorisées et marginalisées. C’est dans ce contexte d’incarcération et de surveillance de masse, répartis de manière inégale dans le monde et façonné par la classe, l’origine ethnique, le genre et toutes autres marqueurs de différences sociales, que les études carcérales ont vues le jour en tant que domaine interdisciplinaire de recherche et de pratique.

Le Collectif de recherche sur les études carcérales (CRÉC) consolidera et développera l’expertise de recherche à travers l’Université d’Ottawa et ailleurs, en facilitant des débats, la synthèse et le transfert de connaissances entre les professeurs et étudiants à tous les niveaux et les acteurs de la communauté pour :

  1. documenter les changements et les continuités dans le pouvoir et la violence carcérale;
  2. contribuer au développement d’outils analytiques et stratégiques pour aider à éliminer les structures d’exclusion sociale; et
  3. créer des mesures de rechange qui contribuent au travail des initiatives existantes et émergeants de politique publique et des mouvements sociaux qui favorisent la résolution inclusive de conflits et la justice sociale dans les communautés, tant au niveau local qu’au-delà.

Financées par le programme de laboratoires d’études et de recherche de la Faculté des sciences sociales (2017 à 2020), les activités du CRÉC comprennent notamment une série de discussions communautaire, un groupe de lecture, un atelier annuel et des projets de recherche. Ensemble, les contributeurs du CRÉC génèrent et mobilisent des connaissances pour avoir un impact sur les changements sociaux qui améliorent le bien-être collectif et la sécurité des communautés avec lesquelles nous travaillons.

Si vous êtes un étudiant de premier cycle ou un étudiant au cycle supérieur, un membre du personnel, un professeur, un intervenant ou un militant de la communauté qui est intéressé à s’impliquer ou en apprendre davantage sur ce collectif de recherche basé à l’Université d’Ottawa, veuillez contacter le professeur Justin Piché à justin.piche@uOttawa.

Comité d’organisation – 2017-2018 :

  • Directeur – Justin Piché, professeur agrégé, criminologie
  • Responsable, gouvernance – Maritza Felices-Luna, professeure agrégée, criminologie
  • Responsable, groupe de lecture – Dominique Robert, professeure agrégée, criminologie
  • Responsable, série de discussions communautaire – Baljit Nagra, professeure adjointe, criminologie
  • Responsable, atelier annuel – Christine Gervais, professeure agrégée, criminologie
  • Responsable, partenariats de recherche – Jennifer Kilty, professeure agrégée, criminologie
  • Responsable, recrutement étudiant – Sandra Lehalle, professeure adjointe, criminologie
  • Responsable, recrutement de criminologues – Bastien Quirion, professeur agrégé, criminologie
  • Responsable, recrutement interprofessionnel – Michael Orsini, professeur titulaire, études politiques
  • Responsable, relations et recrutement communautaire – David Moffette, professeur adjoint, criminologie
  • Responsable, relations et recrutement avec les professionnels– Geneviève Nault, coordonnatrice des stages, criminologie
  • Responsable, web et médias sociaux – Carolyn Côté-Lussier, professeure adjointe, criminologie

Membres de l’Université d’Ottawa (2017-2018) :

Haut de page