Chaire conjointe en études des femmes, Université d'Ottawa et Carleton University

Université d'Ottawa / Carleton University

En 1985, le Secrétariat d'État accorda une chaire conjointe en études des femmes à l'Université d'Ottawa et à l’Université Carleton. Dans le cadre du même programme, quatre autres chaires furent créées, à Halifax, à Québec, à Winnipeg et à Vancouver.

Travaillant dans les deux langues officielles, la titulaire de la Chaire conjointe en études des femmes à l'Université d'Ottawa et à l’Université Carleton, enseigne, effectue de la recherche et participe aux divers comités et activités liés aux études des femmes au sein des deux campus. De plus, elle agit comme personne-ressource et veille à établir et maintenir des contacts entre la chaire et les organismes éducatifs et communautaires féministes à l'échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Nadia Abu-Zahra est maintenant la titulaire de la Chaire conjointe en études des femmes, l’Université Carleton et l’Université d’Ottawa. Elle entame son mandat de 3 ans le 1er juillet 2019.

Nadia Abu-Zahra

Nadia Abu-Zahra

Nous offrons toutes nos félicitations à Mme Abu-Zahra et nous nous ferons un plaisir de travailler avec elle au cours des prochaines années. En tant que titulaire de la Chaire conjointe en études des femmes, Mme Abu-Zahra donnera des cours universitaires, participera à des projets de recherche collaboratifs et organisera au sein des deux universités des événements pour dialoguer avec les personnes et les organismes féministes menant des recherches auprès de la communauté et en éducation sur les plans local, régional, national et international. Mme Abu-Zahra assumera aussi le rôle de personne-ressource sur les enjeux liés aux femmes et à la recherche féministe dans les deux universités.

La professeure Abu-Zahra invite les membres de la population étudiante et du corps professoral, ainsi que les organisations féministes de tous les niveaux – locaux comme transnationaux –, à former des communautés de pratique autour du thème « Le partage de la pédagogie féministe et la mobilisation de la solidarité dans nos milieux d’apprentissage ». Ces communautés de pratique représenteront des occasions de faire part de ses expériences et de ses intérêts en matière d’apprentissage et de transformation des structures et des contextes d’apprentissage en s’inspirant des initiatives variées – et qui font souvent trop peu de vagues –, qui abondent au sein de ces communautés. La professeure Abu-Zahra offrira également des séminaires à crédits sur le thème de la pédagogie féministe, de la mobilisation de la communauté et de l’apprentissage.  

Pour plus d'informations et pour vous inscrire, veuillez envoyer un courriel à CCEF.JCWS@uOttawa.ca

Nadia Abu-Zahra détient un doctorat en géographie de l’Université d’Oxford et une maîtrise en géographie, environnement et santé de l’Université de Toronto, où elle a également fait ses études de baccalauréat en développement international et économie. Elle est professeure agrégée à l’École de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa et membre du Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne. Elle coanime, avec professeure Emily Regan Wills, Mobilisation communautaire en crise, un projet qui cocrée, en collaboration avec des mobilisateurs communautaires de partout dans le monde, des ressources éducatives en plusieurs langues et en accès libre, et soutient l’utilisation de ces ressources au niveau transnational pour la mobilisation de communautés.

La professeure Abu-Zahra a publié des articles sur de nombreux sujets, dont la justice entre les sexes en contexte colonial et conflictuel et les conséquences de l’(im)mobilité géographique sur l’éducation et la santé. Elle s’intéresse depuis longtemps à la pédagogie et travaille de près avec les services universitaires et les groupes de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage actif, expérientiel et engagé auprès de la communauté. Elle a également été finaliste pour le Prix d’excellence en enseignement de la capitale du Réseau d’Ottawa pour l’éducation. Ses recherches portent sur les conséquences de tous les jours des situations de crise et les espaces qui permettent d’agir lorsque ces dernières se produisent, et, plus récemment, sur le rôle des établissements d’enseignement supérieur dans la transformation des relations de pouvoir et l’ouverture d’espaces qui favorisent le développement de relations saines et responsables. Elle a eu l’honneur d’être parmi les premiers membres du comité de réconciliation de la Fédération des sciences humaines et a été élue administratrice du conseil de la Fédération de 2011 à 2015. La professeure Abu-Zahra a reçu en 2017 le Prix de la Faculté des sciences sociales pour activités dans les médias et la communauté.

 

Chaire conjointe en études des femmes
Nadia Abu-Zahra, PhD.
Pavillon des Sciences sociales, pièce 11046
Téléphone :  613-520-2600 poste 6644
ccef.jcws@uOttawa.ca

Adjointe à la Chaire conjointe en études des femmes
Ann Morneau
Pavillon des Sciences sociales, pièce 11002
Téléphone : 613-520-2600 poste 6644
ccef.jcws@uOttawa.ca

Pour des mises à jour, veuillez suivre la Chaire conjointe sur les médias sociaux !

Instagram logo

 Instagram

 

Précédentes titulaires

 

Haut de page