Descriptifs : Séminaires de maîtrise et de doctorat

Pour des raisons d’accessibilité, les descriptifs des séminaires en français et anglais sont désormais présentés sur des pages séparées.  Consulter les descriptifs en anglais.

2020-2021


ANT 5500 Théories contemporaines en anthropologie (3 crédits)

Professeur: Vibert, Stéphane

Automne 2020

Le séminaire entend proposer une synthèse introductive aux principaux courants théoriques contemporains en anthropologie sociale et culturelle, malgré un morcellement disciplinaire accentué par la multiplication de sous-domaines s’ignorant mutuellement, tant au niveau régional par aires culturelles qu’au niveau thématique par focalisation sur des enjeux particuliers. L’approche se voudra donc transversale, privilégiant la relation entre paradigmes et théories, ou entre épistémologie et conceptualisation, afin d’aborder les auteurs et œuvres considérés comme les plus fondamentaux dans le champ actuel, selon la double grille de lecture des courants de pensée (tournant ontologique, féminisme, post-colonialisme, néo-évolutionnisme, cognitivisme, anarchisme, etc.) et des notions redéfinies (nature / culture, pouvoir, religion, globalisation, identité, capitalisme, tradition / modernité, etc.).


ANT 6502 Mondialisation et imaginaires capitalistes (3 crédits)

Professeur: Mirza, Vincent

Automne 2020

L’objectif de ce séminaire est de mettre en lumière différentes dimensions de la mondialisation et ses limites, en réfléchissant à la façon dont les logiques sous-jacentes de la globalisation (L’économie, le politique, le sociale etc.) transforment notre rapport au monde. Pour ce faire, nous utiliserons des thématiques tel que le travail, l’anthropocène, l’urbanisation ou encore les mouvements sociaux afin de réfléchir à l’articulation entre les représentations du monde et le capitalisme.  


ANT 6503 Question autour de la notion de "culture" en anthropologie (3 crédits)

Professeure: Laplante, Julie

Automne 2020

L’œuvre de Tim Ingold Marcher avec les dragons retiendra d’abord notre attention afin de comprendre et appliquer une notion de culture en continuelle émergence et négociations.  Des manières proposées pour pallier la particularité ontologique occidentale de poser la diversité culturelle sur un fond d’une « nature » commune sont discutées autour des propositions contrastées entre Ingold et Descola. Nous verrons ensuite les notions de culture appliquées par Benedict (1950) et Geertz.  Enfin, il y aura lieu de discuter la notion de diversité culturelle selon Lévi-Strauss, la proposition de culture commune sur fond de diversité de natures avec Viveiros de Castro, la fin de la nature de Latour et de Brives, la pensée sylvestre de Kohn, ainsi que d’autres tentatives récentes visant penser en termes de natureculture indistinctement, dont celles de Brunois et de Glowczewski.  Tout au long du séminaire, les étudiants seront invités à explorer les apports et limites d’une notion de culture en lien avec leur projet de thèse/mémoire envisagé ou en réfléchissant à travers les actuelles circonstances mouvantes liées à la pandémie.


ANT 6504 Autochtonies (3 crédits)

Professeure: Vanthuyne, Karine

Hiver 2021

De par le monde, un nombre croissant de peuples autochtones sont engagés dans la revitalisation de leurs ordres juridiques, systèmes de gouvernance, spiritualité ou langue. Dans ce séminaire, nous explorerons ces processus de résurgence autochtone, en examinant à la fois les pratiques et les discours d’autodétermination d’une variété de peuples autochtones, et les contextes coloniaux et postcoloniaux qui les modulent.

Ce faisant, nous prêterons une attention particulière à la diversité des approches théoriques et méthodologiques que les anthropologues mobilisent pour rendre compte de ces réalités. Cela nous amènera à apprécier, entre autres choses, la contribution des études autochtones à ce champ, les enjeux de l’anthropologie militante ainsi que les obstacles institutionnels à une véritable décolonisation de la recherche.

Les autres thèmes qui seront abordés comprennent le colonialisme, le post-colonialisme et la coexistence; la résistance et la survivance; la guérison, la réconciliation et la réparation ; l’appropriation culturelle et la décolonisation.


ANT 6550 Méthodologie et problématique (3 crédits)

Professeur: Simon, Scott

Hiver 2021

Réflexion approfondie sur la conception et la mise en forme d’une problématique de recherche afin de permettre aux étudiant-es de concevoir un projet de recherche. À partir des recherches de terrain envisagées, exploration de l’indissociabilité de la méthode et de la problématique.

Volet : Séminaire

Objectifs généraux du cours

L’anthropologie est unique parmi les sciences sociales pour la place importante qu’elle donne aux expériences personnelles sur le terrain. Par les méthodes privilégiées d’observation participante, mais aussi par d’autres méthodes de recherche comme les entretiens et l’utilisation des archives, les anthropologues écrivent des ethnographies qui tentent traditionnellement de comprendre l’âme d’une culture. La description ethnographique devient la matière première de l’ethnologie, réflexion théorique sur des cultures spécifiques. À partir de cette base, les anthropologues contribuent à des réflexions théoriques plus larges sur le sens de l’humanité en général. Dans ce cours, nous explorerons la relation entre le raisonnement déductif et inductif, et l’indissociabilité de la méthode et de la problématique. À notre époque où l’anthropologie met en doute le positivisme, et même le concept de culture, il est important que les étudiants diplômés aient une solide formation à la conception d’une problématique et au choix des méthodes de recherche. Il s’agit d’un cours sur la préparation de la recherche sur le terrain.

Sur le professeur

Scott Simon mène des recherches ethnographiques avec les peuples autochtones Truku et Seediq de Taïwan depuis 2004. Dans son premier projet de recherche (2004-2008), il s’est concentré sur les questions de développement et les relations entre l’État et les peuples autochtones. Cela a culminé dans le livre Sadyaq Balae : L’autochtonie formosane dans tous ses états (Québec : Presses de l’université Laval, 2012). En 2012-13, il a effectué des recherches sur l’ethno-ornithologie de la nation Truku, dans le cadre d’un intérêt plus large pour les questions écologiques. De 2017 à 2022, il est chercheur principal dans une équipe de recherche financée par le CRSH appelée Mondes austronésiens : Entrelacements humains-animaux dans l’Anthropocène du Pacifique. Cette recherche l’amène, avec d’autres professeurs et étudiants diplômés, à faire des recherches sur le terrain aux Philippines, à Taïwan, à l’île des Orchidées, et à Guam. Il écrit actuellement une ethnographie en anglais sur les mondes-vécus des Seediq.


ANT8500 Séminaire doctorat (3 crédits)

Professeur: Jaclin, David

Automne 2020

Une contribution empirique, méthodologique et théorique... Si ce sont là les trois piliers d’une thèse de doctorat, alors comment comprendre et intégrer chacune de ces dimensions au cours de premiers moments de la thèse.
À partir d’une organisation hybride (Covid oblige), notre séminaire s’organisera autour de 3 grands champs (épistémologie, spéculation et terrain). 
En nous demandant ce qui passe et ce qui se passe dans une pratique anthropologique contemporaine -comme par exemple, en temps de pandémie, entre corps humains, machiniques et animaux- nous problématiserons la composition croisée de gestes, de communautés et d'écologies. 

Tandis que chaque participant.e cheminera plus avant dans ses propres territoires d'engagements, nous travaillerons donc à forger, sur mesure, vos outils de recherche pour la suite.


ANT8501 Méthodologie et problématique (3 crédits)

Professeur: Mirza, Vincent

Hiver 2021

Ce séminaire vise à aider les étudiants au doctorat à formuler un projet de recherche à partir d’un ensemble de textes qui discutent des enjeux contemporains de l’anthropologie et à partir d’un ensemble de questions qui portent sur la conceptualisation d’une problématique. L’objectif du cours est donc de permettre aux étudiants une série de questionnements théoriques et épistémologiques afin de problématiser le social et l’articuler dans un projet de recherche doctoral.


SOC 6501 Problématique de recherche sociologique (3 crédits)

Professeure: Peker, Efe

Hiver 2021

Imaginer et problématiser de façon sociologique, qu’est-ce que ça veut dire ? L’objectif de ce cours est d’aider les étudiant.e.s inscrit.e.s à la maitrise en sociologie à développer un projet de recherche, que ce soit dans le cadre d’une thèse ou d’un mémoire. Un projet de recherche est l’étape préparatoire d’une thèse / d’un mémoire qui permet de mieux préciser l’objet et la problématique d’étude et de planifier les étapes de la recherche. Il nous aide à élaborer un cadre théorique, à sélectionner les méthodes appropriées et à entrer en conversation avec les autres sociologues pour nous situer dans la littérature existante. Le cours est basé sur l’idée que les composants d’un projet de recherche—l'introduction, la recension des écrits, le cadre théorique, la méthodologie, etc.—ne sont pas simplement des sections d’un document ; elles représentent aussi des moments clés du processus actuel de réflexion et de pratique sociologique. Les séminaires visent à familiariser les étudiant.es avec les différents éléments d’un projet de recherche et à leur fournir les outils pour construire leur propre approche dans leurs travaux. Au long de ce cours, nous nous poserons des questions approfondies sur nos intérêts de recherche individuels et nous entretiendrons des conversations pour but d’élargir nos perspectives et imaginations sociologiques.


SOC 7506 Les parcours de vie et les générations (3 crédits)

Professeur: Chapman, Jean-François

Hiver 2021

Ce séminaire présente aux étudiants les théories, les méthodes et les sujets fondamentaux pertinents à l’analyse des générations par l’approche des parcours de vie. Après avoir établi les bases théoriques essentielles, nous aborderons quatre thèmes essentiels permettant une compréhension rigoureuse de différentes générations: (1) le contexte historique dans lequel sont ancrées et façonnées les individus; (2) les choix, les actions ainsi que les contraintes historiques et sociales par lesquelles les  individus de diverses générations construisent leur propre parcours de vie; (3) les trajectoires divergentes selon les contextes générationnels, y compris les études, le travail, la famille, la santé et le milieu social; et (4) les impacts des transitions et des points tournant chez les individus de diverses générations.

Suite aux cours théorique et aux présentation critiques d’ouvrages et d’articles, les étudiants devront mettre en contexte leur propre parcours de vie avec ceux de leurs parents et de leurs grands-parents. Cet exercice intellectuel permettra de saisir l’ampleur des différents contextes générationnels sur les parcours de vie des individus.


SOC 7507 Sociologie des religions (3 crédits)

Professeur(e): Peker, Efe

Hiver 2021

Examen des théories classiques et contemporaines de sociologie des religions. Identification des débats clé au sein de la discipline et d'événements sociohistoriques significatifs, tels la sécularisation, la laïcité, les diverses formes de religiosité, la diversité religieuse, l’essor des sans-religions, la transformation des relations entre le religieux et le politique dans les sociétés contemporaines.


SOC 7509 Francophonie, langues et pouvoir (3 crédits)

Professeure: McLaughlin, Mireille

Automne 2020

DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Analyse des relations entre groupes sociaux et des pratiques linguistiques en lien avec l'appartenance culturelle et l'inclusion citoyenne. Études des travaux contemporains dans ce domaine, notamment les travaux sur la francophonie canadienne. 

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DU COURS

L’objectif de ce séminaire est créer un échange d’expertise sur la recherche en Francophonie Canadienne. Pour cette raison, une fois définis les théories de base et débats centraux en sociologie du langage et en sociologie politique, le cours prendra un virage évolutif où les étudiants suggèreront des lectures qui leur permettront de développer leurs propres conceptions de la recherche en francophonie canadienne.  Comme travail final, ils présenteront une réflexion théorique ou les résultats d’un travail de recherche empirique autour d’un des débats centraux en francophonie canadienne. 


SOC 7510 Théories sociologiques contemporaines (3 crédits)

Professeur: Lizotte, Mathieu

Automne 2020

Ce séminaire vise à éclairer les divers conflits qui sévissent dans les sociétés contemporaines (tels les inégalités économiques, les inégalités de genre, le racisme, etc.) en portant un regard approfondi sur la normativité. Au gré des lectures et des séances du cours, nous tenterons de répondre à une série de questions. Comment les conceptions de la justice ont-elles évolué depuis l’Iliade d’Homère jusqu’à la conjoncture politique actuelle? Quelles sont les principales conceptions de la justice qui s’affrontent dans les sociétés contemporaines? Quels sont leurs points d’accord et de désaccord? Un consensus serait-il en train de se former en dépit des nombreuses dissensions? De plus, dans quelle mesure l’individu moderne est-il doté d’un sens de la justice? C’est-à-dire, lorsqu’il est temps d’agir, ses croyances envers la justice sont-elles écartées par son intérêt personnel ou ses considérations pragmatiques? Comment faire de la normativité un objet d’étude? Quelles sont les principales théories et approches sociologiques relatives au normatif? Enfin, en tant que sociologues, quelles sont les différentes postures que l’on peut adopter envers la normativité dans notre production et diffusion de savoir? Hormis la lecture de certains classiques incontournables qui s’impose, nous focaliserons notre attention sur les sociologues contemporains qui ont abordé ces questions. Nous serons guidés dans ce survol de la littérature par notre conviction durkheimienne que le fait social est avant tout un fait moral.


SOC 7512 Thèmes en sociologie contemporaine : Un monde commun est-il encore possible ? (3 crédits)

Professeur: Tremblay, André

Automne 2020

Thèmes en sociologie contemporaine : Un monde commun est-il encore possible ?

Depuis quelques années, sous l’influence de la politologue/économiste Elinor Ostrom, récipiendaire du « Prix Nobel » d’économie en 2009, s’est développée une pensée axée sur la place et les conditions d’existence du Commun à l’intersection de l’État et du Marché. Si les travaux d’Ostrom ont d’abord consisté en une réfutation du principe que seule la propriété individuelle soit garante d’un intérêt au développement et à la conservation des ressources, ils ont pris depuis une envergure qui dépasse l’intention initiale d’Ostrom. Ses travaux sur les pools de ressources communs vont au-delà de la gestion des ressources communes par un groupe relativement restreint d’usagers. Ils ont renouvelé la réflexion sur l’autogestion, les coopératives et les nouvelles formes de travail collaboratif, ils ont donné un nouveau fondement au mouvement du logiciel libre comme à la critique du mouvement général de privatisation de la connaissance que ce soit par les éditeurs scientifiques ou la privatisation du vivant. Les travaux d’Ostrom et de ses différents suiveurs ont mis en lumière l’importance de la ville comme lieu central d’une gouvernance des communs. Ils ont aussi permis à quelques-uns de développer une pensée en sociologie politique mettant en lumière les dynamiques de formation du commun et du sentiment d’appartenance au-delà des appartenances héritées mais en fonction des ressources et des projets partagés. En un mot, toute la logique et les fondements de l’action collective sont pensés à nouveaux frais.

En somme, les études du Commun ont donné lieu à un foisonnement de perspectives nouvelles. Toutefois, le commun n’est pas en soi un phénomène nouveau. Nombre d’historiens ont vu dans l’abandon des prés communs au profit des prés privés (enclosure) le début du développement industriel anglais aux 18e et 19e siècles. Il a permis l’enrichissement des fermiers et l’appauvrissement de groupes importants de villageois qui n’auront plus qu’à vendre leur force de travail pour pouvoir survivre, fournissant du coup une véritable armée de travailleurs aux manufactures qui se répandent à l’époque bouleversant les anciennes structures des métiers. L’industrialisation y puisera la source de sa capacité productive.  Il n’est donc pas étonnant que la pensée sur les communs ait fait florès dans les milieux environnementalistes puisqu’elle définit non seulement un nouveau mode de gestion collectif mais aussi une approche critique du développement industriel capitaliste.


SOC 7514 Changement social

Professeur(e) : Forest, Mariève

Automne 2020

Examen des théories portant sur le changement social et des concepts qui s’y rapportent. Analyse des transformations, des transitions et des formes de vie sociale émergentes. Examen de changements sociaux par des études de cas.


SOC 7515 Lecture, analyse et synthèse des données a caractère sociologique (3 crédits)

Professeur: Brieg, Capitaine

Automne 2020

L’avènement de sociétés numériques s’est accompagné d’une multiplication de données scientifiques, de rapports, de statistiques et de discours dans l’espace public. En tant que sociologue, quelle attitude adopter vis-à-vis de ces données et comment les analyser ? Les objectifs de ce séminaire sont doubles. Dans un premier temps, ce séminaire vise à amener les étudiants.es, à travers un apprentissage expérientiel, à rechercher des données qualitatives et quantitatives sur un sujet donné dans des bases données statistiques, journalistiques, gouvernementales, académiques, à les trier en fonction de leur nature, et à critiquer les catégories qu’elles mobilisent ainsi que les modèles d’analyse qui les sous-tendent. Dans un deuxième temps, les étudiants.es synthétiseront les résultats de leurs recherches. Pour ce faire, ils auront à utiliser des logiciels de gestion bibliographique, à se perfectionner dans l’usage d’un tableur. Finalement, ils auront à réfléchir à la diffusion efficace de leurs résultats (infographie, résumé analytique, etc) dont le contenu sera mis en ligne sur le blog des étudiants.es de la maîtrise en sociologie appliquée.


SOC 7516 Élaboration d'un devis de recherche, identification et synthèse des données pertinentes (3 crédits) 

Professeur: Capitaine, Brieg

Hiver 2021

À venir


SOC 7540 Méthodologie quantitative avancée (3 crédits) 

Professeur: Lizotte, Mathieu

Automne 2020

Vue d’ensemble des méthodes quantitatives avancées d’analyse de données d’enquêtes ou de recensements, incluant les analyses factorielles, les modèles linéaires généralisés, les modèles d’équations structurelles, etc. Sera étudié également un éventail d’outils afin de mesurer les inégalités économiques et sociales (le genre, l’ethnicité et les classes sociales). Contextualisation de ces méthodes dans la perspective de la sociologie de la quantification qui offre un regard à la fois historique, épistémologique et critique sur les statistiques. Application de ces méthodes dans un projet de recherche individuel ou collectif à partir de données statistiques librement disponibles. Apprentissage du logiciel R. En somme, ce cours vise à vous faire maîtriser les méthodes quantitatives les plus courantes en sociologie afin qu’au-delà de vos affinités méthodologiques, vous puissiez avoir à la fois les compétences, la confiance et la liberté de choisir la méthode la plus appropriée en fonction de vos questions de recherche.


SOC 7541 Méthodologie qualitative avancée (3 crédits)

Professeure: Gaudet, Stéphanie

Hiver 2021

Ce séminaire engage les étudiants dans l’expérimentation de toutes les étapes d’un processus inductif de recherche: de la problématisation à la rédaction d’un rapport. Au cours du semestre, les étudiants seront appelés à développer un projet avec une méthodologie qualitative qui répond à leurs approches épistémologiques. Nous discuterons d’ailleurs des limites et des avancées que proposent ces approches épistémologiques et méthodologiques qualitatives. Ce cours a pour principal objectif d’approfondir les méthodes d’analyse, notamment les techniques d’analyse assistées par logiciel. L’ensemble des évaluations repose sur le projet de recherche des étudiants. Des thèmes de projets de recherche seront proposés aux étudiants de maîtrise alors que les étudiants de doctorat pourront faire de la cueillette d’information en lien avec leur recherche doctorale


SOC 7550 Relation interthniques : examen critique des théories et des recherches (3 crédits)

Professeur: Benhadjouja, Leila

Automne 2020

DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Principales théories sociologiques des relations interethniques; l'application de ces théories dans l'analyse de la structure sociale de quelques sociétés multiethniques, notamment le Canada.

 

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DU COURS

L’objectif général de ce cours est d’offrir une perspective critique des théories de l’ethnicité et des relations interethniques. Il s’agira d’analyser les thématiques reliées à l’ethnicité comme la catégorisation, la racialisation, le nationalisme, l’autochtonie, les modèles d’intégration (multiculturalisme, assimilation, melting pot, etc.) et les enjeux liés à l’immigration/migration dans un contexte de globalisation. Articulant une perspective historique et sociologique, ce cours puise principalement dans les perspectives post/décoloniales  et vise notamment à saisir les enjeux et les différentes modalités de « gestion » et de rapport à la différence en termes de race/genre/classe et sexualité dans les sociétés dites multiethniques. Une perspective comparative sera privilégiée afin de rendre compte des différentes dynamiques au Canada, aux États-Unis, en Australie, et en Europe.


SOC 7556 Rapports sociaux de sexe et minorisation (3 crédits)

Professeure: Dominique, Masson

Hiver 2021

Être en mesure de comprendre les interrelations entre le genre, la « race », l'ethnicité et la classe et d'en voir les implications pour l'approche des phénomènes sociaux d'une façon qui respecte leur complexité est devenu un enjeu intellectuel majeur pour la sociologie contemporaine. Ce séminaire explore différentes façons de concevoir comment le  genre se combine avec « la différence » raciale, ethnique ou « culturelle », tout en tenant compte de l’effet, dans différents contextes, des rapports de classe et de la colonialité. Une attention particulière sera portée aux débats contemporains sur l’intersectionnalité.


SOC 7570 Sociologie politique : examen critique des théories et des recherches (3 crédits)

Professeur: Goldman, Gustave

Hiver 2021

Les domaines de la sociologie, de la démographie et de l’économie ont chacun un rôle important dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques sociales. Le but de ce séminaire est de présenter et discuter de façon critique les théories contemporaines et les recherches dans ces domaines pour mieux comprendre l’effet des enjeux sur les sociétés.

Nous examinerons à profondeur les concepts de la sociologie politique, la démographie et l’économie dans le contexte des politiques publiques et leurs importances dans les sociétés telles que la nôtre. Cela impliquera un examen approfondi des principes du pouvoir, de l’État, les classes, la société civile, la démocratie, l’espace politique, la culture politique et les droits et les responsabilités des citoyens.

Les étudiants auront l’occasion de participer à l’évaluation d’une politique publique portant sur le bien-être d’une société démocratique au cours du séminaire. Elles et ils animeront des discussions sur différents aspects de la politique et de son impact sur la société.


SOC 8510 Séminaire de doctorat (3 crédits)

Professeur: Denis, Claude

Automne 2020 et hiver 2021

Ce séminaire porte sur le type d’analyse du discours qui s’inscrit dans une épistémologie poststructuraliste, et est associé particulièrement à l’oeuvre du philosophe Michel Foucault. Le cours a une vocation transversale tant par rapport aux niveaux de saisie du discours (épistémologie, théorie, méthodologie) que par rapport aux champs et objets de la sociologie (et, plus généralement, des sciences sociales dans leur ensemble).

La lecture de l’oeuvre de Foucault servira d’ancrage principal mais non exclusif à l’étude de l’analyse du discours dans ses diverses dimensions. Des travaux contemporains sur des thèmes connexes à ceux de Foucault seront étudiés de façon à ancrer notre travail dans la sociologie actuelle. On explorera aussi l’approche très distincte de « l’analyse critique du discours » (Normand Fairclough...) en contrepoint. En parallèle, les étudiant-e-s seront amené-e-s à réfléchir sur la façon dont une perspective discursive construirait / modifierait les objets et champs qui les intéressent.

Alors même que la sociologie (comme les autres sciences sociales) emprunte beaucoup du langage développé par Foucault, tant au niveau méta-théorique (« le discours ») que théorique (« gouvernementalité », « biopolitique », etc.), le caractère spécifiquement poststructuraliste de ce type d’analyse du discours est fréquemment mal compris. Ce séminaire aura pour premier objectif de former les étudiants à véritablement comprendre de quoi il s’agit, via une étude en profondeur de plusieurs oeuvres que l’on peut qualifier de classiques contemporains. Le second objectif sera de les rendre capable de mettre en œuvre l’approche, s’ils et elles le désirent. ​​​​


SOC 8511 Séminaire avancé de recherche sociologique (3 crédits)

Professeure: Gaudet, Stéphanie

Automne 2020 et hiver 2021

Ce séminaire sera l’occasion de vous inviter à analyser les dimensions scientifiques, éthiques, institutionnelles et politiques de la recherche sociologique, en les mettant en pratique dans l’élaboration de votre projet de thèse. Nous aurons l’occasion de discuter du rôle du sociologue, mais aussi des attentes scientifiques et institutionnelles liées au travail des thésards et thésardes : qu’est-il attendu d’un ou d’une sociologue à l’université ? Et plus largement dans la société contemporaine ?

Le premier objectif pédagogique est d’encadrer l’analyse réflexive relativement à la production de connaissances scientifiques. Vous serez invités à réfléchir aux enjeux éthiques qui cadrent les différents aspects de votre thèse, et tout particulièrement votre posture épistémologique. Trop souvent ignorée, cette posture influence pourtant le cours de la carrière des chercheurs et chercheuses. Nous explorerons ces postures et leurs chevauchements : celle où le ou la sociologue, pour expliquer, se met à distance de son objet de recherche ; celle où pour comprendre, il et elle, reconnaît la subjectivité des acteurs; et celle où, pour critiquer, il ou elle s’engage au Je dans la défense d’arguments scientifiques. Ces postures correspondent à des traditions sociologiques et vous serez invités à réfléchir à votre inscription dans l’une et/ou l’autre des celles-ci.

La discipline sociologique est reconnue pour former des chercheurs et chercheuses capables d’articuler avec profondeur et rigueur les dimensions empiriques et théoriques d’une grande diversité de phénomènes sociaux. Le second objectif pédagogique de ce séminaire consiste à encadrer une discussion autour des critères de rigueur scientifique attendus des jeunes sociologues tout au long de leur parcours doctoral et de leur carrière professionnelle. Cette discussion sera l’occasion de Mettre en lumière les attentes liées aux différents exercices du parcours doctoral : la mondélisation du projet, la production de donnée, la déontologie de la recherche, l’analyse, l’écriture, la défense et la communication à différents publics.

Le travail de recherche comporte son lot de solitude, mais le chercheur et la chercheuse ne travaillent jamais seuls. Ils sont en constant dialogue avec des pairs.  Ils et elles participent à des dialogues inscrits dans des interactions sociales : celle avec les superviseurs, les pairs, les comités de thèses, les comités de rédaction de revue, les évaluateurs, les publics des colloques et ceux des différentes communautés avec lesquelles il et elle interagit. Le troisième objectif pédagogique de ce séminaire consiste à encadrer des pratiques professionnelles de communication du travail de recherche. Les étudiants seront ainsi appelés à présenter, à rédiger et à commenter le travail de leurs pairs en réfléchissant aux « bonnes pratiques » de ce travail de collaboration qui représente la pierre d’assise de la production de connaissance scientifique et de sa publication.

Haut de page