Nathan Young, Vice-doyen à la gouvernance et à l’internationalisation

Le Bureau du vice-décanat à la gouvernance et à l’internationalisation (VDGInt) continue d’accomplir sa double mission en cette année 2018-2019.

L’Université a fait de l’internationalisation l’une de ses priorités stratégiques, et notre Faculté conserve son rôle de premier plan à cet égard. Il nous tarde de travailler avec l’administration centrale à la création de nouveaux programmes et de nouvelles possibilités.

La Faculté se distingue par sa présence sur la scène internationale et par la qualité de la formation et de la recherche. Nos étudiants tirent parti des possibilités uniques que constituent les stages internationaux et les cours de recherche sur le terrain. Les étudiants de notre Cours de simulation des Nations Unies ont fait notre fierté à la compétition internationale, où ils représentaient l’Université. Ces activités internationales enrichissent grandement la vie des étudiants, à qui elles offrent de précieuses expériences d’enseignement et de travail, bref de quoi devenir les leaders de demain. Pendant l’année écoulée, nous avons travaillé avec les professeurs d’un certain nombre d’unités pour étendre le modèle du cours de recherche sur le terrain à de nouveaux champs d’études, au Canada. Exemple de cette diversification : le cours Walls to Bridges, sorte de pont entre l’Université et le monde carcéral, qui réunit dans le cadre d’un séminaire des étudiants de la Faculté et des homologues du milieu carcéral. Je tiens à remercier nos professeurs novateurs pour tout le travail qu’ils ont accompli afin de créer et d’offrir ces formes originales d’apprentissage expérientiel.

Sur le plan de la gouvernance, nous travaillons encore au nouveau système de gestion du soutien financier et des bourses d’études supérieures, inauguré en mai. J’en profite pour remercier nos coordonnateurs administratifs d’avoir prêté leur concours à ce projet. Le système d’assistance financière aux étudiants diplômés sera désormais plus simple et plus adapté à nos besoins croissants en recherche et en enseignement.

Des modifications aux règlements de la Faculté nous ont permis de créer un poste de représentant élu des professeurs à temps partiel au Conseil de la Faculté. Les membres du corps professoral à temps partiel jouent un rôle d’importance dans notre mission éducatrice et nous sommes ravis de reconnaître leur valeur en leur ouvrant cette place parmi la gouvernance de la Faculté. Les premières élections auront lieu en septembre 2019. Nous travaillons en outre à refondre plusieurs des comités de base du Conseil afin de les rendre plus représentatifs des unités qu’ils servent.

L’Université vit une période de changement, marquée par de nouvelles réalités financières et de nouvelles priorités éducatives. C’est un défi que nous relevons avec toutes nos unités, dans le but de proposer des avenues innovantes à nos étudiants, à nos professeurs et à la collectivité plus vaste.

Nathan Young, Vice-doyen à la gouvernance et à l’internationalisation

Haut de page