Félicitations à Anne Mévellec pour l’obtention d’une subvention de partenariat du CRSH pour son projet intitulé : Les jeunes élu.e.s municipaux québécois : profils, parcours et défis

Publié le mercredi 12 janvier 2022

L’objectif de cette recherche est de documenter et d’analyser la présence des jeunes élu.e.s (18-35 ans) en politique municipale au Québec. Pour ce faire, la recherche est pensée autour de quatre axes. Il s’agit de documenter le profil sociodémographique de ces élu.e.s et leur trajectoire d’engagement. Les deux autres axes s’intéressent davantage aux opportunités et obstacles qu’ils et elles rencontrent au moment de la campagne électorale et au cours de l’exercice de leur mandat. Cerner la présence des jeunes élu.e.s et comprendre leurs défis est d’intérêt pour la recherche académique qui tente de saisir les logiques et les obstacles qui structurent la représentation démocratique en général et au palier municipal en particulier. La production de connaissances sur cette réalité méconnue des jeunes élu.e.s est également stratégique pour le partenaire, c’est-à-dire l’Union des municipalités du Québec (UMQ) qui déploie depuis plusieurs années des efforts de recrutement d’une relève municipale plus diversifiée, en âge et en genre, sans toutefois pouvoir se fonder sur des données probantes. La recherche proposée ici revêt donc une double importance, tant scientifique que pratique puisqu’elle permettra d’alimenter les analyses sur les biais de représentativité des élites politiques canadiennes, et les politiques de l’UMQ ciblant une plus grande diversité de candidatures aux élections municipales de 2025.

 

Résolument partenarial, le projet met en relation la chercheure principale et l’UMQ. L’expertise scientifique d’Anne Mévellec, spécialiste de la sociologie des élu.e.s municipaux sera appuyée par deux étudiant.e.s de deuxième et troisième cycle, ainsi que par le Centre d’études en gouvernance de l’Université d’Ottawa. De son côté, l’UMQ, et particulièrement la Commission jeunesse, engagera ses ressources humaines tout au long du projet : dans le processus de co-construction du questionnaire, dans l’administration de ce dernier à ses membres, dans le premier traitement des réponses, dans les analyses plus fines et finalement dans la valorisation des résultats. Les résultats de cette recherche permettront d’alimenter la réflexion de l’UMQ sur ses politiques envers la jeunesse, que ces dernières ciblent le recrutement ou la formation des jeunes élu.e.s. Ils seront également diffusés sur plusieurs tribunes rendues accessibles par l’UMQ (Assises annuelles, magazine Urba et médias sociaux). En outre, les résultats seront diffusés dans la sphère académique par la chercheure et les étudiant.e.s.

Haut de page