Cours recherche terrain

Grande groupe de participants sourriants du cours de recherche terrain

Cours recherche terrain été 2021

La date limite pour faire la demande est le 1er mars AVANT 16h

Lors de ces cours, les étudiants et étudiantes ont la possibilité de mener une étude indépendante et assistent à des cours, conférences et activités portant sur des questions particulières liées au pays. Ces cours représentent six crédits pour les étudiants et étudiantes du premier cycle et trois crédits pour les étudiants et étudiantes inscrits au deuxième cycle.

Chaque cours peut accueillir un maximum de 15 étudiants. Cliquez plus bas sur le lien du pays hôte pour trouver la description du cours et le plan de cours.

Brésil

Brazil at a distance (cours offert en anglais seulement)

Ce cours propose une étude immersive du Brésil à travers son cinéma, et des études savantes. Pendant trois semaines intensives, nous regardons et débattons des films, des courts métrages, une série et des documentaires qui sont organisés par thèmes en trois modules de cours : 1) Inégalités au Brésil contemporain ; 2) Utopies et dystopies urbaines brésiliennes ; et 3) Paysages politiques - Documentaire brésilien. Les modules sont complétés par des visites d'auteurs sélectionnés pour discuter et apprendre de leurs processus de recherche. Notre objectif est d'engager ces films comme objets de recherche anthropologique. Quelles histoires présentent-ils ? Qui a pu les mettre à l'écran ? Certains de ces films sont devenus célèbres et nous nous demandons quel rôle les films eux-mêmes, et les histoires qu'ils racontent, ont joué dans la culture populaire brésilienne et dans la vie des gens ? En plus des devoirs interactifs pour chaque film, les étudiants ont un choix de projets de recherche finaux pour faire leurs propres recherches sur un aspect du Brésil

Ce cours est offert en anglais (mais les étudiants francophones sont les bienvenus) aux étudiants du 10 au 28 mai 2021.

Coordonnées de la professeure

Professeur Meg Stalcup
École d'études sociologiques et anthropologiques
mstalcup@uOttawa.ca

Heures de bureau (virtuelles) : le mardi, de 14 h 30 à 16 h 30, et sur rendez-vous
 

Plan de cours

Cameroun

Antrhopologie des médecines (cours offert en français)

Le cours offre une introduction à l’anthropologie médicale à travers des pratiques de guérison camerounaises. En joignant nos hôtes sur les lieux de l’Association de la recherche en anthropologie des médecines (ARAM) à Étoa en périphérie de Yaoundé, à l’Antenne Lamal Pouguè de la forêt de Bassinglègè et à l’Antenne Kribi, il sera possible de suivre le processus à partir de la cueillette des plantes jusqu’à leur transformation en remède ainsi que comprendre comment les pratiques de l’ARAM se tissent au travers un contexte, une histoire, un présent et des futurs envisageables. Il y aura aussi lieu de participer à certaines pratiques thérapeutiques sonores et rythmées et de développer des pratiques de terrain en anthropologie. Un historien des médecines Peuls nous accompagnera sur les lieux de ses terrains à Ngaounderé dans le nord camerounais afin de rencontrer d’autres guérisseurs et multiplier les perspectives. 

Ce cours est offert en français aux étudiants du premier cycle du 2 au 22 juin 2021.

Coordonnées de la professeure

Julie Laplante
École d'études sociologiques et anthropologiques
jlaplan2@uOttawa.ca 

Disponibilité : sur rendez-vous.

Plan de cours

 

Allemagne

Germany 30 years after reunification: Revisit the Past, Experience the Present, Imagine the Future (cours offert en anglais aux étudiants de 4e année et de la maîtrise)

Ce cours intensif de recherche-terrain de trois semaines nous permettra de découvrir et de nous plonger dans la palpitante histoire de l’Allemagne moderne de 1945 à nos jours. Nous essaierons de décoder et comprendre les différents événements qui ont mené à la division de l’Allemagne à la fin des années 40 ; ainsi que les diverses dynamiques qui ont œuvré à la réunification du pays 40 ans plus tard. Nous discuterons en profondeur la situation culturelle, économique et sociale pré- et post-réunification, et aborderons les défis auxquels ont dû faire face les citoyens de l’Allemagne de l’Est et de l’Allemagne de l’Ouest après la chute du mur de Berlin. Le cours sera enseigné dans un format très pratique : nous visiterons et explorerons les innombrables vestiges de l’histoire qui restent bien présents dans le paysage de l’Allemagne de l’Est. Pour aider les étudiants à se familiariser avec les différents thèmes que nous aborderons pendant le séminaire, ils se verront proposer des exercices pratiques qui leur permettra de s’immerger plus facilement dans le passé et le présent de l’Allemagne.

Ce cours est offert en anglais aux étudiants et étudiantes de 4e année du premier cycle et à ceux et celles inscrits à la maîtrise. Il aura lieu du 21 juin au 9 juillet 2021.

Coordonnées du professeur

Professeur Daniel Stockemer
École d'études politiques
Daniel.Stockemer@uOttawa.ca

Heures de bureau: sur rendez-vous par courriel

Plan de cours

Mexique

Les défis des minorités:entre discrimination, exclusion et reconnaissance (cours offert en français)

Ce cours porte sur les défis et les difficultés que vivent différentes minorités en matière de discrimination, d’exclusion et de reconnaissance sociale, en particulier celles du Mexique.

Axé sur les enjeux de justice sociale, ce cours cherchera à comprendre les inégalités socioéconomiques et les conflits socioculturels qui conduisent certains groupes sociaux à être davantage exclu et/ou discriminé socialement, économiquement, juridiquement et institutionnellement. Nous allons donc étudier différents facteurs sociologique, historique, économique et politique inhérents aux processus d’exclusion et de discrimination, notamment en discutant avec des intervenants sur le terrain (ONG/universitaires/ /diplomates).

Le cours est offert en français aux étudiantes et étudiants du premier cycle. Il aura lieu du 24 mai au 11 juin 2021. 

Coordonnées du professeur

Professeur Patrice Corriveau
Criminologie
Patrice.Corriveau@uOttawa.ca

Pour toutes questions, prière de communiquer avec le professeur Corriveau par courriel.

Plan de cours

Sénégal

Éducation et accès à l’emploi des jeunes à l’ère numérique en Afrique. Le cas du Sénégal - cours offert en français

Ce cours examine le défi lié au dividende démographique en Afrique avec l’arrivée massive de jeunes à l’école et sur le marché de l’emploi. Au Sénégal, près de 62% de la population a moins de 25 ans en 2015. Cette jeunesse, dynamique et porteuse d’espoirs se trouve confrontée à une crise économique chronique, un marché de l’emploi bouché et ce alors que de profondes transformations touchent l’institution familiale ainsi que les communautés dans toute leur diversité ethnique et religieuse. Dans ce contexte une part significative des jeunes reste encore en marge du système scolaire conventionnel et, pour ceux qui le fréquentent, celui-ci est loin de leur garantir une entrée sur le marché du travail formel.

Les étudiants exploreront l’intersection entre les transformations des conditions de vie quotidiennes des familles et leurs effets sur les parcours scolaires et professionnels des jeunes : quelles sont les attentes et aspirations des jeunes et de leurs familles? L’école répond-elle à ces attentes?

Dans un contexte de forte mobilité des jeunes grâce, notamment, à l’ouverture massive au numérique, les étudiants aborderont 3 grandes thématiques :

  1. Les stratégies familiales et individuelles en matière de scolarisation/accès à l’emploi des jeunes dans un contexte de pauvreté et d’inégalités de genre
  2. Comment les jeunes filles et garçons s’engagent ils dans l’économie et le développement local? L’école ou la formation professionnelle répondent elles aux besoins locaux?
  3. Les défis de l’enseignement supérieur (manque de ressources face à une massification de l’accès au supérieur) et les inégalités d’accès des jeunes femmes à celui-ci en particulier.

L’immersion sur le terrain se fera en mode virtuel et sera facilité par les personnes ressources sur place qui guideront les étudiant.e.s dans leurs projets. Des équipes seront formées avec des étudiants de l’Univsersité de Ziguinchor en Casamance avec laquelle nous sommes partenaires. Cette collaboration permettra aux étudiants de saisir certains aspects de la réalité sociale, économique et culturelle malgré la distance. 

Ce cours est offert en français mais les étudiants anglophones sont les bienvenus pour autant qu’ils puissent communiquer oralement en français. Le cours se déroulera du 3 au 24 mai 2021.

Coordonnées du professeure

Nathalie Mondain
Département de sociologie et d'anthropologie
Nathalie.Mondain@uOttawa.ca

Heures de bureau (virtuelles) : sur rendez vous.

Plan de cours

Taïwan (Taipei)
Taiwan

Taiwan, World Health & and the Global Care Chain - cours offert en anglais

Taïwan a brillé en 2020, en tant qu’une des rares sociétés dans le monde à avoir été épargnée par la pandémie de la COVID-19, en dépit de son exclusion de l’Organisation Mondiale de la Santé. Qui plus est, ce succès remarquable n’a pas sacrifié les libertés publiques. Deux catégories de la population se sont avérées vulnérables : les aînés et les travailleuse migrantes employées pour leur donner des soins. La santé de ces deux groupes est un important enjeu de politique publique au Canada et à Taïwan.

Les cours incluent des exposés par des experts, des rencontres avec des acteurs de la société civile qui promeuvent les droits des travailleuses, et des excursions dans les monuments historiques de la capitale, des institutions de santé et sites culturels importants. Les étudiant-e-s prendront la mesure des enjeux liés aux relations de travail et à l’immigration dans une société où les relations de genre traditionnelles changent, et les craintes pour le maintien de l’identité nationale demeurent vives.

Ce cours est offert en anglais aux étudiants et étudiantes de premier cycle du 10 au 28 mai 2021.

Coordonnées du professeur

André Laliberté
Études politiques
andre.laliberte@uottawa.ca

Heures de bureau (virtuelles) : sur rendez-vous
 

Plan de cours

France

Vivre ensemble et inclusion des personnes en situation de vulnérabilité

France (Gennevilliers & Rennes) (cours offert en français)

Le thème central du cours est le vivre ensemble (Aifris, 2019) et l’inclusion (de Saint-Martin, 2019) des personnes en situation de vulnérabilité (Le Blanc, 2019 ; Romagnoli, 2018). L’objectif est d’offrir aux étudiant.e.s une occasion de se déplacer dans des milieux autres que celui (ou ceux) dans lequel ils et elles ont grandi et font leur formation. Le cours est fondé sur la collaboration, la créativité, la participation et la réciprocité. Nous irons à la rencontre de chercheurs, praticiens -chercheurs, intervenants sociaux et culturels, et citoyens dans deux municipalités- Gennevilliers en banlieue de Paris et à Rennes en Bretagne. Les étudiant.e.s seront exposé.e.s à des projets de formation, de recherche et/ou d’intervention qui engagent les personnes concernées ; qui mobilisent des acteurs de différents secteurs pour réfléchir et agir sur un vivre ensemble inclusif et émancipatoire.

Ce déplacement géographique (virtuel) et culturel ouvre à de nouveaux apprentissages sur deux horizons : apprendre à distance de ce qui est « normal » ce qui va de soi dans notre compréhension du monde social, du vivre ensemble et de l’inclusion ; et apprendre à proximité (avec) de milieux confrontés aux mêmes enjeux dans d’autres contextes. C’est dans l’échange et la discussion autour de manières différentes (et innovantes) de faire de la recherche et d’intervenir que les étudiants mèneront leur propre projet de recherche.

Une introduction au cours, au terrain et à la recherche sera co-animée par la professeure et une intervenante -chercheure française qui collabore à des projets d'initiatives locales et de participation citoyenne. Durant les deux séances d’introduction (fin mars et avril), les étudiant.e.s prépareront en équipe une problématique de recherche (en lien avec un aspect du vivre ensemble et de l’inclusion), une question et une méthodologie. Pour concrétiser la réciprocité, nous identifierons aussi des organismes et des initiatives de chez nous en vue de les présenter aux partenaires en France.

Les trois semaines de rencontres et d’échanges avec des milieux de formation et d’intervention de Gennevilliers et de Rennes (collecte de données) amèneront les étudiant.e.s à revoir leur premier questionnement de manière à co-construire cette fois un projet de recherche qui inclut la perspective des acteurs (intervenants et personnes touchées par la problématique étudiée). Ce processus de recherche se fera en groupes et sera accompagné par la professeure et l’intervenante-chercheure tout au long du cours, ainsi que par des chercheurs et praticien.ne.s chercheur.e.s lors de séances de mentorat à Gennevilliers et à Rennes.

L’expérience de recherche et de déplacement sera soutenue par des séances régulières de debriefing, de partage des questions, des découvertes, des difficultés et des apprentissages.

Ce cours a été repensé avec les partenaires de manière à préserver le plus possible sa dimension humaine et collective en dépit de son format à distance.

Ce cours est offert en français aux étudiants du premier cycle du 3 au 21 mai 2021.

Coordonnées de la professeure

Professeure Marguerite Soulière
École de sevice social
Marguerite.Souliere@uOttawa.ca

Plan de cours

Ottawa

Transgresser les frontières féministes (cours offert en français)

Les mouvements féministes ont un rôle majeur dans la lutte pour l’avancée de la justice sociale. Les universitaires féministes participent à ce changement, malgré le fait que leurs savoirs soient parfois considérés comme étant inaccessibles ou « trop » élitistes. L’institutionnalisation du féminisme par la création de départements d’études féministes, ou encore par des structures de féminisme d’État, fait dire à plusieurs qu’il existe désormais une scission entre féminismes « grassroots », et les « professionnelles » féministes. Même plus, cette institutionnalisation a accentué la marginalisation et l’exclusion des personnes racisées, Noires et Autochtones. Or, plusieurs rappellent qu’il est essentiel de sortir de la tour d’ivoire et de multiplier les collaborations et les espaces de partage des connaissances entre les milieux de pratiques et de théorisation. De plus, la dichotomie entre « théorie » et « pratique » est non-productive dans la mesure où le savoir féministe est d’abord construit par et dans les luttes féministes. 

C’est dans cette perspective que s’articule ce cours de recherche terrain qui se veut un espace pour saisir différentes thématiques féministes dans le contexte de leur mise en pratique.  Pour ce faire, le cours adopte à la fois un volet théorique, tout en encourageant une « immersion » féministe, notamment autour du festival féministe d’été 2021. 
Le festival se veut un lieu de partage des expériences et des savoirs au-delà des cloisonnements académiques, à la faveur d’une pédagogie de « transgression féministe » (hooks, 2019). Il est une plateforme, bilingue en français et en anglais, innovante et collaborative entre des universitaires, des praticiennes féministes, des artistes, des activistes et des organisatrices communautaires, principalement du Québec et de l’Ontario. Les étudiant.e.s seront amené.e.s à participer à ce festival pour mieux saisir la problématique de la mise en relation des savoirs et des pratiques féministes entre les espaces académiques, communautaires et artistiques, particulièrement dans la région d’Ottawa-Gatineau. 

Ce cours de terrain de 6 crédits permettra aux étudiant.e.s de mieux comprendre les praxis féministes et leurs circulations. Le volet magistral sera en français seulement, mais le festival est bilingue.

Ce cours est offert en français aux étudiants.e.s du premier cycle du 10 au 28 mai 2021.

Coordonnées de la professeure

Leila Benhadjoudja
École d'études sociologiques et anthropologiques
Lbenhadj@uOttawa.ca

Plan de cours

Haut de page