Découvrez votre vice-doyen à la recherche

Publié le mardi 29 juin 2021

Mark Salter

J’ai complété mes études (où et en quoi?)

Après un diplôme en œuvres marquantes et en sciences politiques, j'ai suivi une maîtrise en relations internationales à la London School of Economics, puis un doctorat à l'université de Colombie-Britannique.

J’ai commencé à enseigner (où, en quelle année?)

Mon premier poste était à l'université américaine du Caire, en Égypte, entre 2000 et 2003. C'était une époque assez intéressante pour être au Moyen-Orient, et une expérience fascinante que d'enseigner la mondialisation à partir d'une ville mondiale dans un pays en développement.

Mes intérêts de recherche sont...

Après avoir fait des recherches sur les politiques de sécurité dans des endroits inattendus, comme les passeports, les aéroports, les frontières, les jeux vidéo et la culture populaire, et avoir édité des collections sur la surveillance, la sécurité aérienne, les méthodes de recherche et le nouveau matérialisme, je me tourne vers l'étude de la sécurité arctique dans une perspective décoloniale.

La meilleure partie de mon travail

La partie la plus intéressante de mon travail est le mentorat et les discussions sur la planification de carrière avec les collègues, ainsi que la collaboration avec les membres de l'équipe du vice-décanat à la recherche pour résoudre les problèmes. Parfois, le monde universitaire peut avoir une longue durée de vie, et il est donc vraiment gratifiant de créer des solutions plus immédiates.

Ce que les gens ne savent pas de moi

Ce que les gens ne savent pas de moi, c'est que j'ai un certificat IATA en sécurité aéroportuaire.

Mon endroit préféré

Mon endroit préféré pour un mimosa est l'ancien salon T3 d'Air Canada à Heathrow (avant la construction du nouveau terminal), mais depuis la pandémie, tous ces endroits favoris sont de toute façon imaginaires.

Haut de page