En bref

Qu’est ce qu’on étudie?

Dans notre laboratoire, nous nous intéressons au développement social et cognitif des enfants. Pour étudier ceci, nous effectuons des études avec des jeunes enfants, principalement d'âge préscolaire. Ces études sont présentées comme des jeux pour les enfants et constituent une activité amusante, gratuite et nouvelle pour les enfants et leurs familles. Nous effectuons aussi occasionnellement des sondages auprès des parents, en personne ou par Internet.

 

Nous étudions plusieurs concepts liés au développement cognitif, tels que:

 

L’apprentissage social sélectif

Les enfants n’absorbent pas toute l’information qu’on leur enseigne: ils préfèrent apprendre de certaines personnes plutôt que d’autres. Par exemple, un enfant va généralement préférer apprendre d’un adulte plutôt que d’un enfant. Par contre, pour les sujets “enfantins”, comme les jouets, les enfants vont préférer apprendre d’autres enfants, puisque ceux-ci sont les experts en la matière. De la même façon, si un enfant a une question à propos des voitures, il va préférer demander à un mécanicien plutôt qu’à un cuisinier.

 

Emplacement et heures d’ouverture

 

Nous sommes situés au campus de l’Université d’Ottawa, au pavillon Vanier (136 Jean-Jacques Lussier), au sixième étage. Nous allons vous envoyer les directions pour se rendre à notre stationnement (ou pour d’autres modes de transportation) lorsque nous planifions un rendez-vous. Nous avons des disponibilités pour des rendez-vous pendant les jours de semaines, en soirée et pendant les fins de semaines.

L’illusion de contrôle

Parfois, on surestime le contrôle qu’on peut avoir sur une situation. Par exemple, certaines personnes peuvent penser que c’est parce qu’ils ont choisi des chiffres spécifiques qu’ils ont a gagné à la loterie. Donc, même s’ils n’ont aucun contrôle sur cette situation, ils ont quand même la sensation que oui. Ceci s’appelle l’illusion de contrôle. De la même façon, un enfant peut penser que c’est lui, et non le hasard, qui est responsable pour la réussite à un jeu de pile ou face. Cette illusion de contrôle peut alors rendre un enfant confiant dans une situation qui est totalement hors de son contrôler et donc influencer les stratégies d’apprentissages dans certaines situations que nous étudions.

 

La théorie de l’esprit

La « théorie de l’esprit », c’est de savoir que les autres ont leurs propres émotions et leurs propres pensées, qui peuvent être différentes des nôtres. Par exemple, un enfant qui démontre la théorie de l’esprit sait que même s’il a une certaine pensée ou émotion, ça ne veut pas dire que tout le monde dans la pièce a la même pensée ou la même émotion que lui. Tous les enfants possèdent certaines capacités reliées à la théorie de l’esprit, qui se développent avec l’âge, puis qui s’améliorent beaucoup à l’âge préscolaire. Lorsqu’un enfant comprend la perspective des autres, ceci peut affecter les stratégies d’apprentissage qu’il/elle utilisera dans certaines situations que nous étudions.

Haut de page