Racisme systémique au Québec: La doctorante en service social Kharoll-Ann Souffrant prend la parole aux Nations Unies

Publié le lundi 21 décembre 2020

Le 2 décembre 2020, la doctorante en service social Kharoll-Ann Souffrant a pris la parole aux Nations Unies pour y dénoncer la non-reconnaissance du racisme systémique au Québec, en collaboration avec Amnistie internationale Canada francophone. Mme Souffrant est boursière 2020 des Nations Unies pour les personnes d'ascendance africaine dans le cadre de la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine (2015-2024). Intitulée "The Urgency of Now: Systemic Racism and the Lessons of 2020", cette session thématique portait sur la pandémie de COVID-19, le racisme systémique et les manifestations contre le racisme anti-noir dans la foulée de la mort de George Floyd. Elle visait à aborder les thèmes principaux et les priorités dans la protection des droits humains des personnes d'ascendance africaine, les développements positifs, les bonnes pratiques et la manière de faire face au racisme systémique en se basant sur le droit international. À la suite de cette séance thématique, un rapport final sera présenté au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies. Son intervention de 3 minutes peut être écoutée à la 57ième minute. Vous pouvez également prendre connaissance du bref document de plaidoyer soumis aux Nations Unies en ligne.

Liens connexes

Haut de page