L’assemblée de l’École de service social a adopté une résolution visant à reconnaître les savoirs traditionnels autochtones et leurs contributions

Publié le vendredi 22 avril 2022

trois tipis et une lune dans le ciel

Le 15 mars, l'École de service social est devenue la première à adopter une résolution visant à reconnaître les savoirs traditionnelles autochtones et leurs contributions à l'éducation, l’enseignement, la recherche et la pratique en service social au Canada.

En partenariat avec le Cercle Kinistòtàdimin, L’École s’engage également à faire tous les efforts nécessaires pour que cette reconnaissance se traduise en action concrète visant à donner une place beaucoup plus grande à ces savoirs dans les programmes sous sa responsabilité et dans la recherche effectuée par ses membres.

Les savoirs autochtones sont considérés subordonnés et souvent invalidés par les savoirs occidentaux qui occupent une position dominante dans le milieu universitaire. Leur contribution à la formation et à la recherche en travail social a été complètement ignorée ou fortement négligée par les programmes de service social au Canada. Cette résolution démontre que l’École de service social est consciente de cette situation et est fortement déterminée à travailler à faire changer cet état de fait.

Pour l’École de service social, ce changement de perspective épistémique exige de procéder à l’intégration progressive et soutenue des savoirs traditionnels autochtones à la recherche, à l'enseignement, à la formation et à l'intervention sociale. Cette intégration va contribuer à un enseignement mieux adapté aux besoins et réalités des peuples autochtones et à la production de connaissances plus cohérentes avec leurs épistémologies et approches.

Haut de page